Depuis le 15 septembre dernier, un vent hippie souffle au Comédia de Paris. L’excellent spectacle Welcome to Woodstock, rock et psychédélique, nous fait (re)vivre le festival mythique de 1969. 

À l’approche de 2018, de nombreuses œuvres inspirées des évènements et de l’atmosphère révolutionnaire de mai 68 pointent le bout de leur nez. Noyées dans ce flot, certaines d’entre elles se démarquent déjà par leur qualité et leur originalité ; c’est le cas du spectacle qui s’installe au Comédia pour l’automne. Loin des barricades, Jean-Marc Ghanassia et Laurent Serrano ont décidé de rappeler une toute autre révolte, menée elle par la musique : Woodstock. Amour libre, sexe, rock, drogues : le festival emblématique de 1969 revient à nous.

« Sous les pavé… » Woodstock !

Un an après les évènements survenus dans le quartier latin et les milieux ouvriers, une bande d’amis rêve encore de révolution des mœurs. Suite à la déception d’un mai 68 inachevé, c’est vers les États-Unis et leurs musique pop-rock que ce tourne le regard de Paul, Corinne, Francis, Martine, Tom et Florence. Sur un coup de tête, ceux-ci (excepté Corrine) s’envolent alors pour un festival qui prône paix et liberté face à la guerre du Viêt Nam : Woodstock. Dans leur sillage, de la musique oui, mais également des rencontres, de nombreuses revendications, du sexe, de la drogue, et la liberté. Les amis prennent alors conscience de l’ampleur du mouvement qui restera à jamais désigné « peace and love ». L’ambiance générale amène au lâcher-prise; hormis quelques bémols rencontrés par nos amis, l’escapade pourrait se résumer à un « Happy Together« , titre qui par ailleurs est très bien repris par les comédiens. Au total, presque deux heures de spectacle nous font ainsi revivre la jeunesse d’une génération « rebelle et engagée », comme aime la décrire Jean-Marc Ghanassia. Mieux qu’historique, Welcome to Woodstock fait du bien. Loin de Paris et des préoccupations du quotidien, on s’échappe dans un autre temps grâce à aux images du festival et à une playlist que l’on connait sans même y penser.

Quand originalité rime avec « comme si vous étiez »

Ces dernières années, comédies musicales et autres spectacles du même type nous ont envahi. Si certaines productions ont su se démarquer grâce à leur qualité, Welcome to Woodstock fait également preuve d’une belle originalité. Pour se rapprocher le mieux de l’ambiance du festival, l’intégralité de la tracklist est jouée en live, avec des musiciens de haut-vol qui font partie intégrante de la scène. Les comédiens eux-mêmes n’hésitent pas à se munir tour à tour de leurs instruments pour revisiter 28 chansons emblématiques des années 65-75 : « San Francisco » de Scott McKenzie, « Kozmic Blues » de Joplin, et bien d’autres sans oublier, bien sûr, l’immense Hendrix avec « Hey Joe » et son hymne américain distordu. Ce bon panel de titres nous amène ainsi à saisir les différentes émotions qui ont animées cette jeunesse de 1969 : insouciance, rébellion, mais aussi psychédélisme avec « astronomy domine » ou mélancolie avec « there but fortune » La playlist, le live et l’entrain des comédiens nous permettent ainsi de nous immerger dans ce qu’a pu être l’ambiance du festival, la foule et les stars en moins. On retrouve également avec un plaisir non feint Yann Destal du duo Modjo, qui fait ici office de EMCEE hippie et permet de faire une délectable transition entre les scènes jouées. On salue donc l’originalité et la qualité d’un spectacle qui ne laisse rien au hasard, y compris les détails de Woodstock connus par tous, entre accouchement impromptu et pluies torrentielles.


Welcome to Woodstock
Du 15 septembre 2017 au 7 janvier 2018
Le Comédia –
4 Boulevard de Strasbourg, 75010 Paris

De 15 à 69€

SHARE
Une oreille dans la musique, une main dans l'édition, un pied dans la culture.