Avec leur premier album Walking in the space, sorti le 18 mai, le duo Ella/Foy nous offre un bijou musical dans un écrin de douceur.

Comment ne pas tomber amoureux de la voix d’Ella, et du duo qu’elle forme avec Foy, lorsque l’on découvre le teaser du Festival international du film d’aventure de la Rochelle auquel les deux artistes prêtent leur titre « Les Envolées sauvages ? » On retiendra un commentaire avant tout : « Ça donne envie de vivre ». Oui et, par la même occasion, cela donne envie de découvrir le premier opus du duo au titre prometteur : Walking in the space

Un appel d’air

Walking in the space laisse derrière lui les quatre premiers EP du duo ainsi que le prix du challenge Kowok « Putain de talents » qu’Ella et Foy ont remporté en février 2015. Avec treize titres, ce premier opus très complet nous entraine dans l’univers enchanteur d’Ella et Foy. Hélène (Ella) et Romain (Foy) sont loin d’être les premiers à puiser leur inspiration dans les voyages mais, avec leurs textes qui, tantôt français, tantôt anglais, sont portés haut et loin par la voix d’Ella, le duo fait mouche et nous embarque sans effort dans son sillage. Certes, dans ce type d’album cosy, on attend généralement un titre qui « décolle ». Il semblerait néanmoins que nous venons de trouver l’exception : les morceaux, tous marqués par des mélodies simples, épurées, faites d’harmonica (Bruno Trejdeu), d’arpèges de guitare et de basse, de contre-basse et de xylophone, forment un cocon qui englobent l’album, sensation renforcée par la voix d’Ella où pointent des accents de blues. Walking in the space, qui aurait aussi bien pu se titrer De la délicatesse, produit sur nous le même effet qu’une grande bouffée d’air frais.

Un partage sans prétention

On l’a compris, Walking in the space vous accompagnera lors de vos prochains moments de détente, voire de voyage. Comment ont-ils voulu cet album ? Comme « une musique qu’on croiserait volontiers au fond d’un bayou de Louisiane ou dans la cave d’un tripot de Chicago ». Auteurs et compositeurs de leurs titres, Ella/Foy nous offrent ainsi un voyage à mi-chemin entre la mélancolie, la poésie, l’insouciance. On est en effet très tenté de céder à la farniente avec les titres « I don’t wanna work » et « Lazy Day » ainsi qu’à l’appel de sa valise au son des « Envolées sauvages ». S’il faut désigner un coup de coeur, ce sera pour la mélancolie avec « Last goodbye ». Une réelle envie de partage plane sur chaque titre, et véhicule une belle promesse pour la version live que l’on a hâte de découvrir.

Tracking list

01 – Les envolées sauvages
02 – How would it be
03 – I don’t wanna work
04 – Imparfait
05 – Last goodbye
06 – Lazy day
07 – New eyes
08 – Nothing better to do
09 – Red
10 – Rock in my shoes
11 – San Francisco
12 – Souvenir of love
13 – Walking in the space


Release party le 30 mai 2018
Le Zèbre de Belleville – 63 boulevard de Belleville 75011 Paris
9,80€ (tarif réduit) – 11,80 (plein tarif)

SHARE
Une oreille dans la musique, une main dans l'édition, un pied dans la culture.