Pour les petits ? Pas uniquement !
Que vous ayez des enfants, des nièces, des petits cousins ou même pour vous, nous vous proposons des sélections jeunesses pour renouer avec votre âme d’enfant !

Le jardin des ours de Fanny Ducassé

Les mercredis après-midi, les dimanches ou bien les vacances scolaires, qui n’a pas exploré le jardin de ses grands-parents pendant son temps libre ? Fanny Ducassé nous conte les souvenirs de Papi et Pépé dans un jardin fleuri et coloré. Le potager, les siestes à l’ombre, les séries télés et les gâteaux pas toujours réussis… Autant de souvenirs auxquels on peut s’identifier.

Dans un univers coloré et empli de minuscules détails, on se glisse avec douceur avec Papi et Pépé ours. On prend plaisir à scruter les illustrations, les couleurs et la rondeur des traits du dessin de Fanny Ducassé. C’est aussi un doux moment de lecture, autant pour se rappeler des bons souvenirs avec nos grands-parents que pour parler aux enfants du deuil et de la perte de ces personnes.

Un album coloré qui réchauffe le coeur.

« Le jardin des ours », Fanny Ducassé, Editions Thierry Mignier, 40 pages, 13,5€

Le Pont de Eva Lindström

C’est le récit très simple d’un petit cochon qui veut aller vers le nord mais s’en trouve empêcher par un incident sur le pont qui traverse la rivière. Il se retrouve à prendre la café chez un couple de loups en attendant la réouverture du pont.

Comment ne pas penser aux trois petits cochons ou bien au petit chaperon rouge, ce grand méchant loup qui va dévorer tout cru le petit cochon dans sa voiture jaune ? Mais cet album tord le cou à cette tradition des contes. Même si la tension est palpable dans le récit, on se demande ce que cachent les loups, c’est une simple conversation qui s’engage entre les 3 protagonistes. Eva Lindström nous montre l’amitié et l’entente entre les espèces.

Un album palpitant sur l’amitié et la rencontre lorsqu’on est différent.

« Le Pont », Eva Lindström (traduit par Aude Pasquier), Editions Cambourakis, 32 pages, 14€

Dingo de Zadie Smith et Nick Laird, illustré par Magenta Fox

Pour son anniversaire, la jeune Kit reçoit un étrange animal qui inquiète Dora, le chat, Bob, le chien et Derrick, la perruche. Pourquoi ce cochon d’Inde porte-t-il un costume ? Alors que Kit doit partir à l’école, La Surprise se retrouve seule avec ces animaux à la journée toute tracée qui ne semblent pas s’intéresser à l’arrivée de cette nouvelle, et pourtant…

Avec un dessin rond et flamboyant, la folle journée de Maud le cochon d’inde judoka est aussi touchante que drôle. Une journée pour se découvrir et s’apprivoiser. Smith et Laird signent un album sur la différence et l’acceptation de soi. Au bout du compte, il ne sert à rien de vouloir changer, ce sont aux autres de nous accepter.

Une épopée légère et colorée sur des animaux, qui pourraient être nous dans une cour de récréation.

« Dingo », Zadie Smith et Nick Laird (traduit par Sika Fakambi), illustré par Magenta Fox, Editions Gallimard Jeunesse, 40 pages, 14,90€