La toute jeune artiste Naya a dévoilé le 2 juin dernier son premier EP, Blossom. Un opus qui s’accorde aux couleurs de l’été avec une mélodie légère aux accents pop et bluesy. À consommer sans modération. Servir de préférence accompagné de soleil, chaises longues et cocktails.  

Découverte grâce à The Voice Kids pour certains, au Printemps de Bourges pour d’autres, la jeune femme trace sa route d’artiste depuis quelques temps déjà. Aujourd’hui, elle arrive à un tournant majeur de sa carrière : la sortie de son premier EP. Ce dernier permet de confirmer ce que nous avions déjà remarqué : à seulement 17 ans, Naya est musicalement très mature. En livrant Blossom, elle lève le voile sur son univers à la croisée des sixties, qui l’ont influencée toute sa jeunesse, et de sons pop et bluesy bien plus modernes.

Un EP tout en légèreté

À travers cinq titres composé en anglais, Naya dévoile un univers musical plein de douceur, bâti essentiellement autour d’un duo guitare acoustique-voix. Elle choisit de débuter Blossom avec « Girl on the Moon » un titre plein d’entrain et d’insouciance qui nous plonge dans une ambiance très estivale. Pourtant, la jeune femme se montre très vite nostalgique avec « Ghost by your Side » et « It doesn’t Scare Me« , sans toutefois perdre la sensation de légèreté présente dans tout l’opus, ce qui lui permet de créer un univers mélancolique sans tomber dans quelque chose de plus plombant. C’est sur deux titres plus joviaux qu’elle clôt Blossom, « Great Ocean Road » et « Jukebox« . Malgré que ce dernier, très touchant, permet à Naya de se livrer sur une balade pleine de douceur, notre coup de cœur va à « Great Ocean Road« , qui nous transporte littéralement dans une ambiance de vacances, agissant comme une bouffée d’air frais. À travers 15 minutes de musique, Naya nous emmène dans son univers doux et coloré sans jamais élever la voix, voix qui n’est pas sans rappeler celle de Jain, qu’elle a d’ailleurs accompagné lors de sa tournée française.

https://www.youtube.com/watch?v=Lw7QyqZeJUA

Une entrée timide et très personnelle

Avec ce premier opus, très agréable à l’écoute, Naya ne cherche pas à occuper les premières places des charts. Son choix de titres montre qu’elle souhaite avant tout laisser le public la découvrir, et prouver qu’elle n’est plus la petite fille qui reprenait les tubes des Beatles, cachée derrière sa guitare. Pourtant, Blossom ne permet pas de découvrir entièrement l’artiste qui délaisse ses sonorités acoustiques et se présente désormais sur scène accompagnée d’une guitare électrique, d’un looper et d’autres machines, une nouvelle voie que seul le titre « Ghost by your Side » nous permet d’appréhender. Si l’on hâte de découvrir plus en avant cette facette électro de Naya, il faut espérer qu’elle ne se laisse pas trop influencer par Jain et trouve elle-même sa propre voie en conservant ce côté bluesy et mélancolique qui lui va si bien. Nul ne doute que, si elle s’oriente sur ce chemin, Naya deviendra une artiste précurseure qui n’est qu’à l’aube de sa carrière.

Naya_Blossom_cover

Tracking list 

01 – Girl on the Moon
02 – Ghost by your Side
03 – It Doesn’t Scare me
04 – Great Ocean Road
05 – Jukebox

SHARE
Une oreille dans la musique, une main dans l'édition, un pied dans la culture.