« Touche Française », voici le nom de la nouvelle websérie produite par le studio Arte Creative. En ligne depuis le 12 septembre dernier, les douze épisodes retracent l’histoire de ce style musical très français, des années 90 à aujourd’hui.

Fraîchement sortie sur la toile, la websérie « Touche Française » est ce qu’il vous faut pour découvrir l’histoire de ce mouvement musical français, de ces débuts à ce qu’il est devenu.

Ce documentaire composé de douze épisodes d’environ 7 minutes chacun est à regarder d’une traite. Format court, interviews de pontifes de la scène électro française, images d’époque, anecdotes, retour sur les lieux historiques, tous les ingrédients sont réunis pour le rendre ludique et accrocheur, ainsi que donner une idée de ce qu’était (et est maintenant) la French Touch. Les acteurs de cette scène reviennent notamment sur leur musique, leurs influences ainsi que les phénomènes sociétaux qui en découlent.

La « French Touch » retracée

C’est toute la génération « Touche française » qui est dépeinte, des balbutiements, à la notoriété internationale actuelle. Tout commence par des rave parties où Philippe Zdar et Etienne de Crécy y découvrent une énergie folle qui les influence dans leurs home studios montmartrois au début des années 90. Puis c’est au tour de Laurent Garnier d’entrer en scène avec ses soirées Wake Up au Rex Club, haut lieu de la nuit parisienne. Eric Morand fait également parler de lui avec son label F Communication.

La French Touch voit le jour petit à petit avant de se démocratiser avec l’apparition des Daft Punk, le duo casqué le plus connu au monde, et leur tube planétaire : Da Funk. D’autres soirées sont créées telles Respect, au Queen.

La « Touche Française » devient plus pop avec Air, et sa musique sortant indéniablement du lot. Le mouvement prend alors une toute autre tournure, beaucoup plus médiatisé et reconnu. You Are My High de Demon, ou encore Music Sounds Better With You de Stardust explosent sur les ondes.

La French Touch évolue encore et donne naissance à la New Wave, incarnée par Vitalic à la fin des années 90. Pedro Winter est quant à lui l’instigateur du label Ed Banger Records, produisant notamment Justice, duo aux sons rock. Puis débarque Sébastien Tellier et sa célèbre Ritournelle. On y apprend également que Night Call de Kavinsky n’est pas que l’affaire d’un seul homme, mais fut composée à cinq mains.

La websérie est clôturée par un épisode consacré au groupe rock-électro La Femme, groupe remarqué (et remarquable) depuis leur premier album Psycho Tropical Berlin sorti en 2013.

En définitive, un bon webdocu à consommer sans modération pour mettre un pieds dans l’histoire de la « Touche Française ». Découvrez le trailer !

https://www.youtube.com/watch?v=636Cs8veMR8

La totalité de la websérie est à retrouver ici.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here