Cette année, le MaMA Festival revient à Paris avec une programmation éclectique et riche en découvertes ! Voici une sélection toute subjective de six artistes féminines qu’on a hâte d’aller applaudir sur scène ! 

Avec 120 artistes programmés cette année, difficile de faire son choix face à l’imposante line-up du MaMA festival 2018 ! Cette année, tous les concerts se dérouleront sur trois jours du 17 au 19 octobre, dans neuf lieux du quartier Pigalle : La Boule Noire, Les Folie’s Pigalle, Les Trois Baudets, Le Bus Palladium, Le Backstage by the Mill, Le Carmen, La Machine du Moulin Rouge, le Phono Museum et La Cigale. En toute subjectivité, et parce que chez Untitled Magazine on aime vous faire partager nos petits coups de coeur, voici une liste de six artistes qu’on a hâte de découvrir en live. De différentes origines et de différents styles, elles ont toutes en commun d’être des femmes et de chanter, pour notre plus grand plaisir…

Pitou

Peu connue en France, Pitou promène ses rêveries musicales sur des mélodies aériennes envoutantes… De sa voix douce et cristalline, cette jeune hollandaise nous a littéralement ensorcelés avec son dernier EP, I Fall Asleep So Fast, sorti en mai dernier. Un disque étrange et merveilleux où affleurent des sonorités trip hop mélancoliques, embellies par les harmonies vocales de Pitou qui use de sa voix comme d’un instrument. Une musique belle, contemplative et émouvante qu’il nous tarde d’écouter en live.
En concert le 17 octobre à 21h aux Trois Baudets.

Naya

Au beau milieu des dizaines d’artistes qui sortent chaque année des radio crochets, il est des perles rares comme Naya, finaliste de The Voice Kids il y a quatre ans et qui révèle aujourd’hui, à 18 ans à peine, une personnalité artistique affirmée. Avec une maturité déconcertante, Naya mêle dans son premier album Ruby, sorti en septembre dernier, le français et l’anglais sur des mélodies pop efficaces. Avec sa guitare, ses macarons et son timbre si particulier, Naya est une « fille de la Lune » un peu curieuse, ébouriffante et prometteuse.
En concert le 17 octobre à 22h30 au Bus Palladium.

Yazmin Lacey

Originaire de Nottingham, Yazmin Lacey a décidé de dévoiler au public ses chansons en 2014. Grand bien lui en a pris puisqu’aujourd’hui, avec deux EP à son actif, elle a acquis la reconnaissance du jazzman Jamie Cullum et du programmateur de la BBC Gilles Peterson, entre autres. Nous, ce que l’on aime dans la neo-soul jazz de Yazmin Lacey, c’est la douceur de ses arrangements subtils et feutrés qui nous transportent dans ce cocon suave, où la voix de la Britannique nous berce avec délicatesse… Un vrai régal !
En concert le 17 octobre à 23h15 aux Trois Baudets.

Nach

Trois ans après son premier album éponyme et la tournée à succès qui rassemblait « Louis, Matthieu, Joseph et Anna Chédid » sur scène, Nach s’apprête à présenter sur la scène des Trois Baudets les chansons qui composeront son prochain disque dans une formule piano-voix intimiste. L’occasion de voir si depuis 2015, la jeune artiste a su aiguiser sa plume et osé s’aventurer dans d’autres contrées mélodiques. Interprète de talent, Nach est l’une des artistes les plus attendues au tournant lors de ce MaMA Festival 2018.
En concert le 18 octobre à 23h aux Trois Baudets.

Roni Alter

Artiste talentueuse que nous avions rencontrée il y a deux ans, Roni Alter nous touche par sa justesse et sa sensibilité, sa musicalité délicieuse et son parcours étonnant. Israélienne, chanteuse de jazz, d’électro-pop, en solo ou en groupe, Roni Alter semble s’être trouvée avec la sortie cette année d’un très bel EP éponyme confectionné avec l’aide de Clément Ducol, (Camille, Vincent Delerm, Vianney…). Cinq titres délicats et savoureux qui mêlent sonorités jazz et électro, et que l’on a vraiment hâte d’écouter en live.
En concert le 19 octobre à 20h au Phono Museum.

Natalia Doco

La jeune argentine Natalia Doco a enregistré entre Paris et Buenos Aires l’album El Buen Gualicho sorti en septembre 2017. En français et en espagnol, elle chante avec un timbre enfantin des textes poétiques et universels sur des arrangements riches. Cuivres, rythmiques sud-américaines, instruments traditionnels et sensibilité country-folk se mêlent pour former un univers de musique du monde enchanteur et désuet, au pouvoir d’attraction presque chamanique…
En concert le 19 octobre à 21h15 au Bus Palladium.

Retrouvez toutes ces artistes et bien plus encore au MaMA festival, du 17 au 19 octobre à Paris 18. L’intégralité de la programmation est disponible sur le site officiel du festival.
Billetterie : 21 € le pass 1 jour / 55 € le pass 3 jours.

SHARE
Journaliste, curieuse et amoureuse des mots, j'aime partager mes découvertes musicales et artistiques sur la toile.