Cette semaine du 31 août, nous vous proposons notre sélection des films à voir, du buddy movie tragi-comique au documentaire-fiction.

« Divines », un film d’Houda Benyamina

Dounia et Maimounia ont « du clitoris » ! On ne pourrait mieux résumer l’attitude et la gouaille qui réunissent ces deux jeunes banlieusardes à l’écran. Dounia (Oulaya Amamra) grandit dans ce qui s’apparente à un bidonville, près d’une cité dans laquelle elle passe ses journées avec sa meilleure amie, Maïmouna (Deborah Lukumuena). Pour faire passer le temps, elles partagent leurs après-midis entre un BEP accueil, reventes de sodas à la sauvette et petits vols de supermarchés. Pétillantes, débordantes de vie, elles n’aspirent qu’à une chose : troquer leur banlieue pourrie et leur quotidien morne contre une vie de luxe.

Divines est explosif, buddy movie tragi-comique pulsé par une énergie incroyable. Pour son premier long-métrage, Houda Benyamina repousse les limites du genre avec force, bien plus efficacement que Bande de filles auquel on veut bien le comparer. Incontournable.

https://youtu.be/0VKNHB7WBHA

« Fronteras », un film de Mikel Rueda

A 14 ans, Rafa est un adolescent Espagnol moyen, qui partage ses journées entre lycée, sorties entre amies et matchs de waterpolo. En parallèle, la caméra suit la trajectoire d’Ibrahim, un jeune immigré Marocain illégal sur le territoire. Leurs deux chemins se croisent un soir, en boîte, pour se rejoindre dans un combat partagé : faire en sorte qu’Ibrahim ne puisse pas être expulsé du pays.

Fronteras épluche avec sensibilité la peau rugueuse des problématiques qui déchirent la jeunesse espagnole : racisme, homosexualité, premier amour… Ce second long-métrage du réalisateur est une vraie réussite, parfaitement tendue entre dénonciation sociale et romance adolescente, récit d’apprentissage et réalité documentaire.

https://youtu.be/2LfYs3J9wZU

« Olmo et la mouette », un film de Petra Costa et Lea Glob

Dans le cadre mi-fictionnel mi-documentaire mis en place par les deux réalisatrices, les acteurs Olivia Corsini et Serge Nicolaï se glissent dans les rôles qui sont les leur. Alors qu’il répètent La mouette de Tchekhov, Serge et Olivia découvrent qu’ils attendent un enfant. Olivia est bouleversée par cette nouvelle, tiraillée entre son envie d’être mère, son envie de travailler et ses nombreuses angoisses. Elle prend alors conscience que la frontière entre son être réel et son personnage fictionnel s’avère être plus poreuse que prévu.

Entre journal intime, documentaire et essai poétique, Olmo et la mouette est un film puissant, qui fait éclater au sein du huit-clos qu’il met en place de nombreux tabous : grossesse, solitude, relations amoureuses, déchéance de l’acteur… Un film poignant et immersif.

https://youtu.be/-muAAZoHsqg

SHARE