La marque de prêt à porter marseillaise s’associe à une petite coopérative de tissage marocaine pour donner vie à des tapis colorés grâce à ses invendus.

Depuis sa création il y a 15 ans, American Vintage a accumulé un stock important de chute de tissus et de vêtements provenant d’anciennes collections. Ce qui est le cas pour la plupart des marques de prêt à porter. Mais pour réduire le gaspillage, l’enseigne a décidé de collaborer avec une association de femmes tisseuses au Maroc. L’idée ? Redonner vie à ces tissus inutilisés pour en faire des tapis berbères.

A base d’invendus !

Le boucherouite tient une place importante dans le paysage artisanal marocain. Ces tapis étaient fabriqués pour isoler les habitations berbères. Très colorés, ils sont composés de morceaux de tissus anciens ou trop usés, noués les uns aux autres faisant surgir des motifs géométriques. Après ce travail, les tisseuses seront payées en fonction du mètre carré réalisé après avoir reversé à la coopérative un pourcentage dédié aux frais de fonctionnement.

En tapis dans notre salon ou accrochés tels une oeuvre d’art, c’est le moment de craquer. Ces tapis recyclés seront vendus sur le site d’American Vintage dès le 26 mars à partir de 350 euros.

Julie Liger
Julie Liger
Julie Liger