Les plats qui sentent bon le terroir, ça vous fait surtout penser aux escargots trop cuits que votre mamie vous forçait à manger ? Jusqu’au 26 mars, le réseau RestoPartner organise la Quinzaine Gourmande et vous invite à redécouvrir la richesse du patrimoine culinaire de la capitale. Pendant 15 jours, les restaurants partenaires mettent à l’honneur un produit haut de gamme avec des classiques de la gastronomie française. L’occasion d’arrêter de froncer le nez et de renouer avec le terroir de chez nous !

Bon(nes) trip(es) chez Frezet

Ces retrouvailles avec la cuisine du bon terroir nous fait pousser les portes de chez Frezet, une brasserie qui tient le pavé de la rue Ordener dans le 18ème arrondissement. Ce bistrot, crée par un couple de lyonnais en 1946, poursuit encore aujourd’hui la promotion d’une cuisine authentique avec des classiques de la cuisine de brasserie. D’extérieur modeste dans ses dimensions, on est surpris par la grandeur l’arrière-salle, ainsi que par la belle véranda donnant sur une cour intérieure, loin du tumulte de la rue.

Dès l’entrée, le service est irréprochable et souriant, et les conseils sur les accords mets-vins sont toujours avisés. La carte est un condensé des incontournables du bistrot, avec une formule dédiée à moins de 20€ pour un menu complet le midi qui comblera assurément votre appétit.

On profite de ce retour dans la tradition pour revisiter des classiques en matière d’entrée. Entre foie gras mi-cuit et demi-douzaine d’huîtres au bon goût iodé, on se détend et on se sent un peu à la table dominicale de nos grands-parents.

Le cassoulet de tripes à l'Armagnac. Crédits : Chez Frézet
Le cassoulet de tripes à l’Armagnac. Crédits : Chez Frézet

Les plats s’enchaînent pour découvrir sans attendre le plat de la Quinzaine Gourmande, le cassoulet de tripes à l’Armagnac, véritable morceau d’histoire de la cuisine de bistrot. Si l’intitulé peut laisser certains perplexes, l’assiette est pourtant avenante et colorée, savant mélange de tripes, haricots tarbais, poireaux et carottes cuits à la cocotte, avec le léger croquant de la chapelure.

En dehors de la Quinzaine Gourmande, l’établissement propose des classiques bien menés. Pour les végétariens (et les amateurs de parmesan en général!), le risotto crémeux aux petits légumes, artichauts et parmesan est un ravissement, tout comme la fraîcheur de la roquette et le croquant de la tuile au parmesan.

Crédits visuel : Claire Gervais
Crédits visuel : Claire Gervais

Avis aux gros mangeurs, Chez Frezet n’est pas une adresse où vous ressortirez avec l’appétit à demi satisfait. Les desserts assument leur belle dimension. La mousse au chocolat est fondante, et judicieusement accompagnée de sa arlette croustillante et ronde comme un palmier, croquante à souhait. Si vous n’êtes pas amateur de chocolat, la crêpe Suzette comblera ce qu’il reste de place dans votre estomac, avec ce bon goût d’orange typique du Grand Marnier qui les aromatise.

Que vous aimiez les bons classiques, ou que vous soyez tout simplement curieux de redécouvrir la gastronomie française (ça change du énième comptoir à burgers healthy), plantez votre fourchette Chez Frézet ou dans un des 59 autres restaurants partenaires de l’opération !

– –
Chez Frezet
181, rue Ordener
75018 PARIS
Ouvert tous les jours
12h00 à 14h30 et de 19h00 à 22h30