Après Smartify qui permet d’identifier les œuvres d’immenses musées mondiaux (le MOMA ou l’Hermitage), la reconnaissance des œuvres d’art par scan s’implante dans les foires avec l’application PRNCPL.

Le groupe suisse MCH Group a exploré des contrées technologiques i-tech. Propriétaire de la foire Art Basel, il a tenté de créer, avec son application PRNCPL, une sorte de « Shazam for art ». Le concept est simple : scanner une œuvre dans une foire et avoir accès en temps réel aux informations la concernant. Le visiteur pourra obtenir le titre, l’artiste, le médium, les dimensions, la galerie référente et, parfois, le prix.

C’est à Dusseldrof, à la Art Düsseldorf fair, que l’application fait son premier coup d’envoi. Pour l’instant, seules les foires partenaires du salon Art Basel sont incluses dans la base de données de PRNCPL. Pour les développeurs de l’application, les avantages sont multiples :

  • les photos professionnelles de l’œuvre remplacent celles, mal encadrées, des images prises à la volée
  • les données de l’application sont facilement partagées
  • l’expérience semblerait augmenter les ventes des galeries
  • l’application fonctionne hors ligne et permet un accès facilité aux données.

Une nouvelle appréciation de l’art qui ravira les aficionados des foires. Un drame que la dernière FIAC n’ait pas pu en profiter !

 

 

SHARE
Rédactrice en chef de la section art - La tête en l'air, les yeux droit devant, le cœur accroché, la main vive, la langue déliée et l'amour de l'art, toujours.