La Cité de la Musique accueille, depuis mardi, l’exposition « Great Black Music ». Un véritable hommage à la musique noire. Untitled y était et vous raconte.

La première salle vous plonge au cœur des grandes figures de la musique noire. Dôté d’un audio guide et d’un casque, vous pouvez regarder les portraits d’une trentaine d’artistes, anciens comme récents, tels que Billie Holliday, Louis Armstrong, James Brown, Jimi Hendrix ou encore Michael Jackson. Très riches, ces portraits recèlent d’anecdotes intéressantes. On apprend notamment que James Brown est l’artiste le plus samplé du monde ou encore que Youssou N’Dour reçût un Grammy Awardn en 2005, pour son album « Egypt ». Petit plus : on peut, grâce à son audio-guide, aimer les morceaux qui sont diffusés tout au long des portraits et les retrouver dans une playlist qui vous sera envoyée sur votre adresse mail.

© AFP/Kenzo Tribouillard
© AFP/Kenzo Tribouillard

L’exposition continue sur la musique en Afrique. Pour cela, la salle est divisée en cinq écrans, un écran pour une partie de l’Afrique. Les mini-documentaires sont très bien faits, grâce à de nombreuses images d’archives.

C’est dans une ambiance pour le moins étrange que l’on poursuit la visite avec des musiques voodoo et autres rites ancestraux d’Afrique. Enfin, une grande fresque historique retrace les grands moments de la musique noire et explique comment les artistes ont été influencés par l’Histoire pour créer leurs identités et leurs morceaux.

L’exposition se poursuit avec des vidéos qui expliquent les origines de mouvements de la musique noire plus récents, comme le jazz, la funk, la bossa nova ou encore la soul. Des vidéos toujours aussi complètes et intéressantes.

© Cyril Coantiec
© Cyril Coantiec

La dernière salle est consacrée à trois styles de musique : la salsa, le disco et le hip-hop. Des vidéos sont disponibles, au centre de la pièce, pour ceux qui veulent en savoir plus sur l’histoire et les grandes figures de ces courants. Mais l’expo met également en avant vos talents de danseurs et d’artistes. On peut s’exercer à reproduire une chorégraphie aux sons d’artistes légendaires, comme Earth, Wind & Fire pour le disco ou RUN-DMC pour le rap. Petit plus : il est possible de filmer sa prestation et de retrouver sa chorégraphie en vidéo, à la sortie de la salle. Une idée conviviale à faire entre amis ou en famille. D’autres animations, comme un atelier de graffiti virtuel ou une platine de DJ, sont également présents.

© Cyril Coantiec
© Cyril Coantiec
© Cyril Coantiec
© Cyril Coantiec

Au final, « Great Black Music » est une exposition réussie qui conviendra aux amateurs de musique comme aux novices. Les différentes animations, qui mêlent sons et images, sont très intéressantes, grâce à de nombreuses vidéos et sons d’archives. L’interactivité est également au rendez-vous grâce aux ateliers à la fin de l’exposition.

«Great Black Music»

Du 11 mars au 24 août 2014, à la Cité de la Musique

221, avenue Jean-Jaurès, 75019 Paris

Tarifs :

Plein tarif : 9€

Tarif réduit : 7,20 €

AFFICHE GBM bdef

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here