« Punk is dead », on le sait bien. Pourtant le post-punk a survécu aux années 70/80 et poussés par un vent d’anticonformisme, de nouveaux groupes ne cessent d’émerger. Froid, nerveux et mélancolique, le post-punk prend aux tripes. Dans cette playlist composée de tout jeunes groupes et de grands classiques, on retrouve la colère du punk, ses expérimentations musicales et ses sonorités anguleuses, gothiques – indéniablement élégantes.

 

SHARE
Entre Paris, Leipzig et Rouen, j'explore les territoires de la culture et de l'écriture. Membre de la confrérie des roux et des passionnés de musique.