Faites la connaissance de Piper, un bébé oiseau star du dernier court-métrage des studios Pixar. Six minutes de tendresse, de poésie et surtout, une véritable claque visuelle.

Les studios Pixar ont pour habitude de projeter en première partie de leurs long-métrages des films courts d’environ cinq minutes, qui sont souvent de véritables concentrés de magie. Les grands enfants – que nous sommes – se souviendront peut-être de Luxo Jr. en 1986, projeté en première partie de Toy Story 2 ou encore du célèbre Joueur d’échecs projeté en première partie de 1001 pattes en 1997, et récompensé de l’Oscar du meilleur film d’animation.

Présenté au festival international du film d’animation d’Annecy et projeté en première partie du dernier long-métrage Pixar, Finding Dory (Le Monde de Dory), Piper raconte l’histoire d’un bébé pluvier, un oiseau qui vit en bord de mer et se nourrit de coquillages. Il va devoir apprendre à se débrouiller seul sous le regard bienveillant de sa maman, et affronter les vagues qui viennent submerger sa nourriture.

(c) Pixar Studios
(c) Pixar Studios

Piper est un court-métrage d’une grande poésie qui surprend par la qualité de son animation et sa précision. Visuellement, tout est retranscrit à la perfection, du plumage des oiseaux aux grains de sable, en passant par les vagues et la luminosité du crépuscule.

Alan Barillaro, le réalisateur de Piper qui a travaillé auparavant sur Monstres et Cie, Le Monde de Nemo ou Wall-E, a eu l’idée de cette histoire en observant les oiseaux sur une plage de Californie, alors qu’ils cherchaient leur nourriture entre les vagues. Aujourd’hui, Piper est en passe de devenir la nouvelle mascotte des studios Pixar, tant ce petit oisillon nous fait craquer. Un grand coup de maître !

Vous pouvez acheter le film Piper directement sur les sites américains d’Amazon ou iTunes, pour seulement 2,99$, ou en bonus dans le DVD du film Le Monde Dory, vendu à 16,99€.