Durant chaque automne, les musées parisiens mettent en avant la photographie. Le moment idéal pour prendre sa dose de papier, de photos argentiques et de découvertes artistiques. Voilà notre top 5 !

« Tumultueuse Amérique » de Jean-Pierre Laffont à la MEP

La MEP retrace le parcours du grand photojournaliste Jean-Pierre Laffont. L’artiste a passé trente ans à immortaliser les changements et l’histoire de l’Amérique entre les années 60 et 90.

Tumultueuse-Amérique-Ô-Magazine1-e1442486398983

Jean-Pierre Laffont « Tumultueuse Amérique »
À la Maison Européenne de la Photographie,
5/7 rue de Fourcy, métro Saint-Paul
Du 9 septembre au 31 octobre 2015
Ouvert du mercredi au dimanche
Tarifs : 8 (tarif plein), 4,5 (tarif réduit)

Hadza- derniers des premiers hommes de Matthieu Paley au Jardin des Plantes

news_32980_0

Grand lauréat en 2014 de la bourse professionnelle du prix photo du Muséum d’Histoire naturelle, Matthieu Paley nous fait découvrir les Hadza, un peuple nomade de la Tanzanie. C’est autour d’une soixantaine de photographies qu’on découvre ce peuple qui a su préserver le plus ancien des régimes alimentaires fondé sur la chasse et la cueillette.

Matthieu Paley  Hadza – Derniers des premiers hommes
Jardin des Plantes
Jusqu’au 31 janvier 2016
Déambulation libre

Robert Doisneu, un photographe au muséum au Muséum national d’Histoire naturelle

doisneau_kiss

Le muséum rend hommage à Robert Doisneau dans la Grande Galerie de l’Evolution. `Ce sont environ 130 magnifiques clichés du célèbre photographe qui met en avant une partie du travail de Doisneau dédié aux scientifiques.

Grande galerie de l’évolution – Musée national d’histoire naturelle
7 octobre – 18 janvier 2016

Tous les jours sauf mardis
10-18h
Tarifs : 9€, tarif réduit 7€

Philippe Halsman  au Jeu de paume

Halsman_16

Toute sa vie, Philippe Halsman a cherché à repasser les limites de son medium. L’artiste a collaboré, pendant plus de 30 ans, avec Salvador Dali. Il invente alors la « jumpology », une expérience qui consiste à photographier les personnalités en train de sauter.

Jeu de Paume
20 octobre – 24 janvier 2016

1 place de la Concorde, 75008
Mardi de 11h à 21h.
Du mercredi au dimanche de 11h à 19h.
Entrée : 10 €
Tarif réduit : 7,50€

Qui a peur des femmes photographes ? 1839 – 1945, Musée de l’Orangerie et Musée d’Orsay

Christina_Broom_Jeunes_suffragettes_1909_LondrescChristina_Broom_Museum_of_London

L’orangerie et le musée d’Orsay posent leurs regards sur les femmes photographes. Pour réaliser ces expositions, les commissaires se sont aidés des recherches nouvelles et de l’Histoire globale de la photographie. Julia Maragaret Cameron, Lee Miller ou encore Claude Cahun furent complètement oubliées dans l’histoire de la photographie et n’ont jamais été reconnues pour leur talent de photographes.

Qui a peur des femmes photographes ? 1839-1945
Musée de l’orangerie et Musée d’Orsay
Jusqu’au 25 janvier 2016

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here