Tout commence par une rencontre. Un échange entre l’auteur et une jeune femme marocaine. Elle aborde la sexualité et se confie sur son expérience personnelle. Une expérience conditionnée par le mensonge, entre soumission et quête de libération.

Paroles d’honneur est une adaptation sous forme de bande dessinée du roman Sexe et mensonges de Leila Slimani, journaliste franco-marocaine et lauréate du Prix Goncourt 2016.

La question que se pose l’auteur est la suivante : et si on leur donnait enfin la parole ? A toutes ces femmes victimes d’une société hypocrite où la liberté d’avoir une sexualité hors mariage est interdite par la loi, où les droits sexuels des femmes sont opprimés par des lois archaïques et autoritaires. C’est en tout cas le projet de Leïla Slimani qui nous livre une série bouleversante de témoignages de femmes marocaines. Qu’elles soient adolescentes, mères de familles, homosexuelles, les expériences personnelles sont déchirantes, brisent les tabous, choquent et indignent.

Des porte-paroles engagées

Car il s’agit là bien plus que d’un recueil de témoignages : ce sont de véritables porte-paroles qui nous donnent à tour de rôle des clefs de compréhension et de réflexion sur ce qui justifie aujourd’hui, l’oppression de la sexualité des femmes par le politique. Leila Slimani donne avec beaucoup de bienveillance l’espace à ces femmes pour s’exprimer et libérer leur parole. Que ce soit sous la forme d’un roman ou d’une bande dessinée, c’est un message fort engagé que nous livre l’auteur et un appel réussi à l’éveil des consciences. A lire de toute urgence.

Paroles d’honneur, Laetitia Coryn et Leila Slimani, Les Arènes, 124 pages, 20 euros.

 

SHARE