lundi, juin 17, 2019
Home Blog

Trois voix françaises féminines à découvrir

0

Electrons libres de la chanson française et nouveaux talents à suivre : Louise Verneuil, Pauline Hamel et Verdée sont trois nouvelles voix à découvrir, entre classe, audace et émotion.

Louise Verneuil, Pauline Hamel, Verdée : trois françaises aux univers musicaux distincts, mais qui partagent un amour pour le songwriting et les sons organiques. Trois musiciennes confirmées qui ont choisi de révéler juste avant l’été de premières compositions sensibles et soignées. Entre la classe de Louise Verneuil, l’émotion de Pauline Hamel et l’audace de Verdée, voici trois nouvelles voix françaises à découvrir.

Louise Verneuil, l’écorchée

Avec ses yeux clairs, sa silhouette frêle et ses cheveux châtains, Louise arbore un physique de chanteuse yéyé des années 60, entre Françoise Hardy et Jane Birkin. Sa filiation avec la seconde ne fait plus de doute lorsque l’on comprend qu’elle a emprunté son nom de scène à la célèbre rue où Serge Gainsbourg a vécu 22 ans : ce sera Louise Verneuil. Mais à la différence de Jane, nul Pygmalion ne se cache derrière ses chansons French pop d’une très grande classe qu’elle signe seule, avec Samy Osta pour l’aider à la réalisation (La Femme, Feu ! Chatterton, Juniore).

Le voyage commence avec Nicotine, le fantôme de Gainsbourg plane toujours mais l’on se laisse envoûter par le timbre très personnel de la jeune artiste. Forte et sensuelle, la voix écorchée de Louise Verneuil vibre sur un arrangement cordes très soigné… On pense d’abord au premier album de Keren Ann, arrangé par Benjamin Biolay, puis l’on plonge dans un tout autre univers avec Le Beau Monde, plus pop, avant de revenir aux cordes sur Désert, ballade amoureuse aigre-douce. Ecrite en français et anglais, Blue Sunday clôt ce premier disque prometteur sur une note de blues-folk plus légère, dans la lignée de Joe Bel. Avec ces premiers titres, Louise Verneuil est un véritable coup de coeur.

Louise Verneuil, premier EP disponible depuis le 7 juin 2019.
Page FB

 

Pauline Hamel, l’évanescente

Avec son premier EP Time For Peace, Pauline Hamel livre un disque profondément organique, d’autant plus précieux qu’il émerge au milieu d’une foule de productions électro-pop désincarnées. Ici, c’est tout le contraire. Arrangées par le grand musicien et producteur italien Nicola Tescari, ainsi que le multi-intrumentiste Christophe Millot, les chansons de Pauline Hamel affichent une sensibilité charnelle. Le piano, instrument de prédilection de celle qui fit ses gammes au Conservatoire de Rouen pendant 11 ans, s’accompagne de subtiles notes de clarinettes, de trombone ou d’accordéon, ainsi que d’un violoncelle délicat et poignant, dans la lignée des compositions d’Agnès Obel.

Après dix années passés au Pays-Bas, où elle plaidait dans une cour pénale internationale en tant qu’avocate, Pauline Hamel a opéré un retour aux sources et à la musique en 2018, sa première passion. Un manque, une urgence que l’on ressent dans son chant voilé, suave et gorgé d’émotions. Par pudeur peut-être, les chants les plus noirs et les plus intimistes sont en anglais (Someone to Blame, When You Smile, Time For Peace), on y croise quelques fantômes et quelques regrets, contrebalancés par une jolie valse amoureuse en français (Tombé du ciel) et un lumineux morceau final, La vie qu’il nous reste, dans la veine d’une musique de Yann Tiersen. Nul doute que Pauline a bien fait de revenir à ses premières amours… Talent à suivre !

Pauline Hamel, EP Time for Peace disponible depuis le 31 mai 2019.
Page FB / Site internet

 

Verdée, l’audacieuse

Allier sons de la nature et productions électros, c’est le pari que s’est lancé Verdée pour son premier album Dans nos pas,  dont la sortie est prévue pour le 29 novembre 2019. Heureusement, trois titres sont déjà là pour attester que la jeune artiste a brillamment su relever le défi. Dès les premières notes de Le coeur et la sève, on se laisse bercer par cet ensemble un brin foutraque et délicieusement entrainant, comme une invitation à danser (nus) dans les champs… Verdée poursuit son envol avec Reine et Roi, un chant d’amour qui monte comme un appel enrichi de sonorités charmeuses et indéfinissables. Atome, qui clôt ce premier aperçu de l’univers de Verdéeest un morceau plus sombre, dont le rythme lourd et lancinant est rattrapé par des vocalises aériennes…

« Chanson électro-organique » c’est ainsi que Verdée définit son style et l’on ne pourrait trouver de meilleure définition pour qualifier son univers hybride et élégant, entre bruits de nature et sons métalliques, textes bucoliques et programmations électroniques. La voix est claire, franche et limpide comme un cours d’eau fraîche, elle nous pique et nous entraîne dans un tourbillon musical original et vivifiant. Vivement la grande plongée.

Verdée, 3 titres disponibles de l’album dès le 21 juin 2019.
Site officiel / Page FB