Les poètes modernes et désabusés d’Odezenne dévoilent le nouveau clip de Novembre. Imaginé et réalisé par Jérome Clément-Wilz, il est le premier d’une série de clip-documentaire engagé et éloquent. 

Dans un autre registre, on retenait le clip d’animation provocateur et étourdissant de Bouches à lèvres -réalisé par Vladimir Mavounia-Kouka- puis plus récemment celui de la balade enivrante dans les rues de Berlin de Souffle le vent proposé par Adrien Benoliel et Alix Caillet. Désormais il faudra compter sur Novembre tout dernier clip du trio, tiré de l’EP Rien.

« Un matin de novembre nargué par un suçon, ils ont repris la vie de n’importe quelle façon »

NOVEMBRE

Toujours là où on ne les attend pas, nos provocateurs à textes favoris s’engagent cette fois dans un clip proche du documentaire, à la résonance frappante avec l’actualité violente des derniers mois. Réalisé par le documentariste talentueux et engagé Jérome Clément-Wilz, les images captées au coeur des récentes manifestations sociales viennent raconter l’histoire fictive écrite six ans auparavant par nos compères. Le récit d’une révolution en forme de marche dans les rues de Paris.

Une fiction qui dépasse aujourd’hui la réalité et pose un regard sur cette foule révoltée dont les visages portent l’espoir d’un futur meilleur. Sous fond de revendication politique, les images habillent les mots avec justesse, force et agitent plus fortement encore les consciences. Sublime.

« Les gens bienpensants vont quitter leurs fonctions, notre armée triomphante est rentré dans Paris »

PS : Odezenne est de retour à la capitale pour un concert le 17 novembre. Prend vite tes places ici.

SHARE
Non je n'ai pas 4 ans et Alison n'est pas ma copine. D'ailleurs mon prénom ne fait pas référence à un chanteur mais à un joueur de foot. J'aime le théâtre, jouer aux billes et manger ma pizza avec du tartare.