Après le succès des Petits mouchoirs, Guillaume Canet, nous livre la suite des aventures avec Nous finirons ensemble. Bientôt un mois de sortie et toujours des salles pleines, plus de 5 millions de personnes ont fait le déplacement. 

C’est l’histoire d’un mec

Max, incarné par François Cluzet retrouve sa belle maison à Arcachon sauf qu’il n’est pas avec sa femme et ses enfants, mais en instance de divorce et seul. Ses 60 ans arrivent et il le vit très mal. Déprimé, il a prévu de vendre sa maison et de faire le point. C’est sans compter sur sa nouvelle jeune compagne qui décide de faire venir ses amis, à qui il ne parle plus depuis presque 10 ans.

Il n’en faut pas plus pour que le film démarre et nous intègre durant 2 h dans un groupe de copains tous différents, mais pourtant si familiers.

Une suite sans prétention

Si vous n’avez pas aimé Les Petits Mouchoirs pas la peine d’insister. Retrouver la bande de Guillaume Canet, c’est exactement comme revoir des amis d’enfance que l’on n’a pas vu depuis longtemps : soit c’est un succès, soit c’est l’horreur. C’est ce que l’on ressent lorsque l’on va voir ce film. Tous écolos-bobos, si vous n’êtes pas dans le même état d’esprit qu’eux, vous risquez de vous crisper assez rapidement.

La réalisation est propre. Parfois, on a l’impression que des bons copains sont partis ensemble en vacances avec tout le matériel pour faire un film … de vacances. C’est un film choral avec des amis qui prennent un immense plaisir à se retrouver et ça se sent. À se demander si, parfois, le spectateur n’est pas un peu oublié.

Copyright 2019 Trésor Films – Canéo Films – Europacorp – M6 Films – Les Productions du Trésor – Artémis Productions

Un casting quasi-inchangé

En ce qui concerne le casting, pas de mauvais rôles. Gilles Lellouche est beaucoup plus complexe et touchant que dans le premier volet. Marion Cotillard se révèle dans la deuxième partie du film, alors qu’elle est plutôt en-dessous durant la première partie. Très bonne surprise pour le choix de la nouvelle compagne de François Cluzet, Clémentine Baert qui donne un peu de douceur et de rondeur à cette bande de fortes têtes. En ce qui concerne les hystéries de Francois Cluzet et de Valérie Bonneton, sans elles, le film n’aurait pas la même saveur.

Résultat de recherche d'images pour "nous finirons ensemble affiche"

Nous finirons ensemble, de Guillaume Canet.
En salle depuis le 1er mai 2019.