En France, le passage au printemps est surtout symbolisé par le changement d’heure (et une précieuse heure de sommeil en moins). En Iran, le premier jour du Printemps prend des atours plus poétiques et correspond au Nouvel An, traditionnellement appelé Norouz. Véritable symbole du Renouveau, cette fête familiale est célébrée par plus de 300 millions de personnes dans le monde.

C’est donc naturellement que Patrick Asdaghi, le fondateur de FoodChéri, d’origine iranienne, a voulu mettre en lumière cet événement avec une semaine spéciale célébrant les saveurs persanes. Le spécialiste de la livraison de bons petits plats s’est associé à Sam Tavassoli, le chef du restaurant Mazeh qui a confectionné 9 recettes typiques que vous pourrez découvrir du 21 au 23 mars.

Le menu iranien 100% végé, le coup de cœur de la rédac. Crédits visuel : Fanny Maréchal
Le menu iranien 100% végé, le coup de cœur de la rédac. Crédits visuel : Fanny Maréchal

Trois jours pour (re)découvrir les classiques de la gastronomie iranienne

Pendant ces trois jours, vous pourrez découvrir trois menus complets compilant des spécialités iraniennes incontournables. Le 21 mars, c’est repas de fête avec le Sabzi Polo Mahi, LE plat que tous les iraniens dégustent pour le nouvel an. Le poisson légèrement pané et le riz aux herbes se marient parfaitement dans ce plat qui symbolise l’arrivée du printemps le renouveau de la vie.

Le 22 mars, place à un menu 100% végétarien qui n’a pas à rougir de son absence de produits d’origine animale. Caviar d’aubergine, riz à l’aneth et aux fèves avec légumes rôtis, et enfin Panna Cotta Persane à la rose et au coulis de griotte : aussi délicieux qu’équilibré, tout en restant proche des produits iraniens typiques. Le dernier menu achève cette escale sur des bases populaires, avec le Korescht Geimeh, l’indétrônable ragoût de boeuf accompagné de lentilles jaunes, tomates et riz au safran. Tout aussi populaire dans le cœur des iraniens, l’omelette aux herbes ou Koukou Sabzi vous étonnera par sa texture et ses arômes.

Projet de vie : se nourrir de bakhlavas et finir gras, mais heureux. Crédits visuel : Fanny Maréchal
Projet de vie : se nourrir de bakhlavas et finir gras, mais heureux. Crédits visuel : Fanny Maréchal

Pour les plus gourmands, il restera toujours un peu de place pour les Bakhlavas, cette pâtisserie si grisante, condensé de miel, noix et pistaches. Chaque menu est disponible en pré-commande dès maintenant pour seulement 16,90€ (et 3,5€ de supplément pour l’assortiment de bakhlava) : un prix imbattable pour un voyage en terres persanes qui vous laissera rêveur.


Foodchéri
Du 21 au 23 mars

Définitivement, le 21, j'ai rendez-vous avec cette assiette. Crédits visuel : Fanny Maréchal
Définitivement, le 21, j’ai rendez-vous avec cette assiette. Crédits visuel : Fanny Maréchal