Nouveau-venu sur la scène musicale francophone, Nirman séduit avec son premier EP Animal. Un brin de poésie, des touches d’électro et une voix proche de celle d’Alain Chamfort : la recette fonctionne à merveille !

Nirman. Ce nom ne vous dit peut-être rien, pourtant ce jeune homme d’origine russe est en passe de devenir l’une des révélations de la French pop actuelle. Disponible depuis le 5 mai 2017, son premier EP Animal, annonce un album très prometteur avec quatre titres poétiques et excellemment bien produits. Si vous aimez les jolis textes et les riffs accrocheurs, vous devriez y trouver votre bonheur !

Influence russe et premières rencontres

En tant que fils du barde russe Leonid, Nirman a grandi au milieu de la poésie et des notes de musique. Plus tard, alors qu’il joue un spectacle musical, il rencontre le musicien Guillaume Farley et Romain Berguin, assistant d’Eric Serra. De cette rencontre naitra un projet d’album, dont l’EP Animal nous offre aujourd’hui un aperçu.

Guillaume travaille avec Nirman sur les textes, à la fois accessibles et ciselés, et Romain sur les arrangements, emprunts de la légèreté des eighties. Le tout donne une French Pop rafraichissante et profonde, qui émeut sans attrister.

Un EP entre pop et poésie

Des les premières notes, la ressemblance de la voix de Nirman avec celle d’Alain Chamfort ne fait aucun doute. Même phrasé cru, même timbre haut et cristallin. Mais les mots glissent avec grâce et légèreté sur des arrangements efficaces, agrémentés sur C’est la Vie de chœurs féminins, légers et frais, qui donnent au titre une allure estivale. Sur Animal en revanche, l’instrumental se fait plus riche, plus fourni, avec des notes de basses et de guitares à la fois funk et groovy, et des claviers organiques.

Mais le titre fort de ce premier EP est sans doute Azzam David, l’histoire de « deux compères » qui témoigne du conflit israélo-palestinien. Un sujet de fond abordé avec grâce et poésie, à travers l’histoire de ces deux amis « Ignorant la grande fracture, de bonnes raisons pour faire le mur, sans lamentations et sans traditions ». Teintée d’orientalisme, la voix de Nirman s’épanouit sur des refrains simples et beaux : « Shalom Azzam, Salam David »… Soutenus par des chœurs féminins subtils et sensibles.

Un artiste à suivre de très près…

Nirman – crédits photos et clip : Stéphane Neville

L’EP Animal de Nirman est disponible depuis le 5 mai 2017.

Retrouvez l’actualité de Nirman sur son site officiel et sa page Facebook.

 

en.pdf24.org    Send article as PDF