Netflix a complètement bouleversé notre manière de regarder des films et des séries. Son plus grand concurrent arrive, c’est Disney +, la nouvelle plateforme de VOD disponible en novembre.  

Disney vient de dévoiler sa toute nouvelle plateforme de vidéos à la demande : Disney +. Pour concurrencer Netflix et ses 139 millions d’abonnés (dont 5 millions en France), Disney va regrouper tous ses films, dessins, animés, séries et par conséquent retirer ses programmes de Netflix. Rappelons que Netflix et Disney avaient un accord depuis 2012. En faisant, cette annonce la firme aux grandes oreilles rompt cet accord de manière unilatérale dans le but de concurrencer Netflix. Disponible le 19 novembre aux États-Unis, il faudra attendre 2020 pour la France. Le prix, environ 6,99€ annoncé outre-Atlantique à voir si le tarif sera le même chez nous.

Disney : la menace fantôme

Netflix s’est imposé depuis quelques années comme un créateur de contenu avec des séries (Stranger Things, Umbrella Academy) ou des films à grand spectacle (Isn’t It Romantic, Bird Box) et même dans le domaine du cinéma d’auteur avec Roma d’Alfonso Cuaròn prix du meilleur réalisateur aux Oscar, sans parler des documentaires. Mais Disney va essayer de contre-attaquer avec des séries dérivées de grands programmes comme : Star Wars, High School Musical, Avengers ou encore des Pixar comme Monstre & Cie. De quoi faire venir beaucoup d’abonnés dès le lancement. D’autant plus que Disney a acheté de très grosses compagnies comme la 20th Century Fox ou encore National Geographic. Au total, pas moins de 7 500 épisodes de séries et 500 films devraient être disponibles dans un premier temps. Les contenus originaux devraient arriver très rapidement.

L’ascension de Netflix

Compliqué pour Mickey de rivaliser avec cette firme leader du marché de la location de film depuis 1998. En effet, Netflix était à l’origine un service de location de VHS, qui était déjà une des premières formes de VOD. Déjà en 2013, la plateforme comptabilisait 40 millions d’abonnées dans 40 pays différents. Disney va devoir donc tenter de rivaliser avec la toute première plateforme de VOD payante accessible dans le monde entier. Le problème c’est que Netflix était la en premier, c’est l’éternel problème de savoir qui était là au début.

Les compagnies achetées par Disney