Dans son nouveau roman, Julia Deck met en scène dans un huis clos aussi sombre que sanglant une famille du cinéma français et ses déclinaisons. 

Après un terrible drame qui a mené à leur perte, la famille Langlois vit recluse dans son château loin de sa gloire d’antan. Mais quelle est l’histoire de cette famille ? Comment le monument national du cinéma français, Serge Langlois et sa famille ont-ils sombré ?

La jeune épouse, la fille adoptive, l’intendante du château, le coach sportif, la nurse… toute Une galaxie de personnages enfermés dans ce château et dans les mensonges. Sous ses allures de thriller, Monument National flirte avec la tragédie nationale et la lutte des classes sociales.

Une histoire de famille

La famille Langlois est composée de Serge, cet ancien acteur star et sa femme Ambre, belle et jeune, ainsi que leur fille et leur fils adoptif. Ils évoluent dans ce château qu’ils ont rénové mais dont ils ont gardé les meubles d’origine pour jouer aux anciennes fortunes aristocratiques. Entouré d’une armée d’employés, ils vivent comme des rois. Mais ils imitent, ils s’amusent de ces clichés quand ils font partie de cette nouvelle bourgeoisie.

Julia Deck dans ce roman semble s’amuser de cette classe sociale qui cherche à imiter ceux qu’ils ne sont pas. Ils font des grandes réceptions, ils invitent des prestigieux politiques à leur table pour se montrer et se faire voir. C’est le festival de la décadence derrière les murs de ce château.

« Toujours est-il qu’il faudrait se contenter de la Rétrospective à la Cinémathèque, de la palme d’honneur à Cannes et d’un dîner semi-privé à l’Elysée. Événements que Paris-Match relaierait avec tout le zèle nécessaire, se consola-t-il, et Ambre renifla son accord en chassant Biniou, qui s’enfuit aussitôt dans le parc. »

Dans ce roman, on retrouve tous les codes de ces nouveaux riches. La mère accro à Instagram qui met ses enfants sur les réseaux, elle a les attraits de la jeune femme riche qui s’est mariée avec un vieux lion du cinéma, les enfants qui vont à l’école privée, l’amie de la mère qui vit à côté avec ses enfants bien sous tous rapports. C’est un entrelacement de tout ce qui pourrait avoir sa place dans les tabloids.

Un drame

Evoluent également auprès d’eux d’autres personnages d’un autre milieu social. Il y a Abdul le coach sportif, sorti de sa banlieue du 93 car il est un ancien danseur professionnel qui se reconvertit en coach sportif pour dames riches. Mais surtout, il y a l’énigmatique Cendrine qui devient la gouvernante des enfants Langlois. Avec l’arrivée de Cendrine au château, le roman prend un autre tournant. Qui est-elle vraiment ?

« Quant à nos admirateurs, ils bouillaient de rage. Sur les réseaux déferlaient des invectives contre l’intrigante, cette Cendrine Barou qui avait manipulé le monument national sur son lit de mort pour accaparer sa fortune. Qu’importaient le château, la villa, le yacht, les automobiles. »

Un drôle de bal se met en marche avec l’arrivée de cette gouvernante. L’intrigue entre les murs se mêle avec la vie au dehors, sur fond de gilets jaunes, d’évasion fiscale et du confinement avec la pandémie mondiale qui frappe le pays.

Roman à mi chemin entre une saga familiale et un thriller politique, Monument National en a pour tous les goûts.

« Monument national », Julia Deck, Editions de Minuit, 208 pages, 17€

Découvrez d’autres livres de l’autrice :