Un mobile, une minute, un film. C’est le concept du Mobile Film Festival. Pour sa 14ème édition, le festival vient de récompenser neuf court-métrages, sur le thème des droits de l’homme, tous réalisés depuis un smartphone. Voici les lauréats !

Depuis 2005, le Mobile Film Festival encourage les nouveaux talents du cinéma par smartphone à travers une compétition internationale. Le concept ? Produire un court-métrage d’une minute uniquement tourné avec un téléphone. « Toute l’idée du festival, c’est d’avoir les différentes formes de narration qu’on peut retrouver en général dans le cinéma. Des comédies, de l’humour, des choses plus dures, plus poignantes ».

Cette année, la 14ème édition du festival célèbre le 70ème anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme. A travers le thème « StandUp4HumanRight », ces court-métrages témoignent des grands sujets d’actualité de nos sociétés : violences faites aux femmes, actes homophobes, racisme ou encore crise migratoire. « Le thème de l’immigration a été beaucoup abordé. C’est l’un des principaux sujets. Ce qui est intéressant, c’est d’avoir le double regard. Le regard de ceux qui migrent et le regard aussi des Occidentaux qui remet tout en distance ».

Le festival a été réalisé en partenariat avec YouTube Creators for Change, le Haut-Commissariat des Nations Unies et l’Union Européenne. Au total, ce sont 715 films de 81 pays différents qui ont été reçus par le jury. Ce dernier était composé d’Audrey Pulvar, du youtubeur FunForLouis, du producteur de cinéma Maxime Delauney et de Mary Robinson, ancienne présidente de l’Irlande, Haut-Commissaire des droits de l’Homme aux Nations Unies et présidente d’honneur du festival. Comme au festival de Cannes, le Mobile Film Festival dispose de plusieurs catégories : Grand prix International, grand prix Europe, grand prix France, prix du scénario, prix de la mise en scène, prix de l’interprétation féminine et coup de cœur du jury.

Le grand jury a sélectionné 51 films issus de 19 régions du monde, et a récompensé trois films, le 4 décembre dernier. Les trois grands lauréats toucheront 20 000 euros ainsi qu’une aide pour la création d’un court-métrage avec l’encadrement d’un producteur.

GRAND PRIX INTERNATIONAL – Annisa, réalisé par Barry Putra

GRAND PRIX EUROPE – Cycle, Bàlint Klopfstein-Làszlo

GRAND PRIX FRANCE – Je n’ai pas peur, Gohu & Mérick

GRAND PRIX DU SCENARIO – « Jeune fille », Fatemeh Saeedi & Saeed Aghakhani

PRIX DE LA MISE EN SCENE – « (Chut) », Hamidzak

PRIX COUP DE COEUR – « J’avais 9 ans », Mathéo Dugast

PRIX D’INTERPRÉTATION FÉMININE – Vanille Barres dans « Demain peut-être », Nicolas Khamsopha

PRIX D’INTERPRÉTATION MASCULINE – Mira dans « Miraculeux Walito », Studio Argonaute

PRIX DU PUBLIC – « Silence is deadly », Brice Veneziano

SHARE
Journaliste et fondatrice de untitledmag.fr Contact mail : m.heckenbenner@untitledmag.fr