Le jeune Danois M.I.L.K. dévoile ce 25 mai un EP de 6 titres électro-pop enivrants et feel-good, dont un savoureux duo avec Benjamin Biolay. Une révélation estivale venue du froid, un vrai régal !

Originaire de la petite île de Bornholm au Danemark, Emil Wilk alias M.I.L.K. a grandi bercé par les disques de Michael Jackson, Marvin Gay, Curtis Mayfiled ou Prince. Des influences que l’on retrouve sur son deuxième EP, Maybe I Love Kokomo, sorti ce 25 mai 2018 sur le label Capitol Music.

Après un premier opus produit avec Mads Kristiansen (Reptile Youth, ) et Soren Christensen, M.I.L.K. quitte Copenhague et part à la conquête de la France, un pays qui le fascinait depuis longtemps. A Paris, le Danois co-écrit et co-réalise avec Benjamin Biolay un titre, Make My Way To Paris. Avec cinq autres chansons, il rejoindra la tracklist élégante et variée de Maybe I Love Kokomo, un second EP qui mêle des sonorités électros à des instruments organiques, et se plait à explorer nonchalamment la pop, le funk, le reggae et même le rap. Le tout est porté par les mélodies immédiates de M.I.L.K. et sa voix haut perchée, qui rappelle un peu celle de Mika mais se distingue par son côté suave et apaisant. Une invitation à la danse et au farniente, une évasion musicale tendre et solaire.

Un EP estival

Dès les premières notes de Rebound, des images de plages, de pailles dans une noix de coco et de déhanchés endiablés traversent notre esprit… La voix lascive, claire et aigue de M.I.L.K. est une caresse mélodique qui ajoute un brin de douceur à un son déjà poli, efficace et percutant. Les voix du duo pop danois Blondage y ajoutent une touche féminine et aérienne, fraiche et acidulée.

Slow Emotions, dans la lignée de Rebound, flatte nos sens avec des sonorités électros et caribéennes lumineuses. Duo étonnant et remarquable avec Benjamin Biolay, Make my Way To Paris raconte en filigrane l’histoire de ce jeune Danois venu tenter sa chance dans la capitale, accueilli par « le Roi de Paris » (sic), l’inénarrable BB. On retrouve dans ce titre radiophonique la saveur mélodique du chant de M.I.L.K. allié à la trompette, subtile et magnifique, de Biolay. Ce dernier se fend même d’un couplet rappé drôle et piquant sur la ville lumière. Une alliance aussi curieuse qu’efficace.

Complété par le plus chaloupé Stretch Your Eyes, le funky Nestea Plunge et le « reggae-lounge » So Fine, cet EP de M.I.L.K. s’annonce déjà comme la bande-son idéale de vos vacances d’été…ou en tout cas, il nous aide à patienter !

M.I.L.K. EP Maybe I Love Kokomo, disponible depuis le 25 mai 2018.
PAGE FB

SHARE
Journaliste, curieuse et amoureuse des mots, j'aime partager mes découvertes musicales et artistiques sur la toile.