Meurtre au Ritz, un polar de Michèle Barrière

0
287

Tandis que l’affaire Dreyfus est à son apogée , Cesar Ritz est sur le point d’ouvrir les portes de son tout nouveau palace parisien. A quelques jours de l’inauguration, le cadavre d’une jeune femme est retrouvé pendu dans la chambre froide du grand hôtel. Pour ne pas alerter les autorités, l’affaire est confiée au filleul d’Auguste Escoffier, le grand chef de l’hôtel, Quentin Savoisy, jeune journaliste culinaire. Aidé de sa compagne, grande aristocrate et nouvelle féministe, Quentin est plongé dans un monde sans scrupule dans lequel s’affronte anarchistes, ultranationalistes et antisémites.

Dans ce nouveau roman, Michèle Barrière nous entraîne dans le Paris de la fin du XIXème siècles. « Meurtre au Ritz » nous permet de pousser la porte de ce célèbre palace et d’y découvrir l’effervescence de ses débuts. Sur fond de nationalisme et d’antisémitisme, la romancière nous transporte avec brio au coeur des débuts du féminisme de l’époque aux côtés de celles qui l’ont façonné. L’authenticité, la singularité et la cuisine nationale de chaque pays, revendiquées par les anarchistes, seront au coeur de l’intrigue de ce roman.

Mais dans ce roman, Paris est un personnage en lui même. La romancière soigne particulièrement la description des lieux de la capitale et conserve cette cohérence historique connue. Le lecteur se promène dans les ruelles, les parcs et les échoppes de ce Paris, le Paris de 1898.

A la fin du polar, la romancière partage un petit carnet de recette de l’époque, principalement toutes citées durant l’intrigue.

9782253164081-001-T

Meurtre au Ritz, Michèle Barrière, Edition Livre de Poche, 6,90 euros

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here