La soulwoman américaine Meshell Ndegeocello est de retour en 2018 avec un élégant album de reprises : Ventriloquism. De Prince à Sade, en passant par TLC ou Janet Jackson, on se laisse envoûter par ces réinterprétations délicates et soignées.

Quatre ans après son album Comet Come To Me, Meshell Ndegeocello s’est réfugiée à Los Angeles avec ses musiciens pour travailler sur onze reprises, gracieuses et intenses, qui composent ce nouvel opus, Ventriloquism. On y retrouve quelques bijous des années 1980 comme Sometimes it Snows in April de Prince, le tube de Sade Smooth Operator ou encore Tender Love de Force Mds. Une manière pour l’artiste de retrouver des titres qui ont bercé sa jeunesse et lui rappellent de bons souvenirs.

(c) Charlie Gross

Meshell, reine de la néo-soul

Américaine née à Berlin à l’aube des années 1970, Meshell Ndegeocello a travaillé avec Madonna, les Rolling Stones et plus récemment Ibeyi. Elle s’est imposée vers la fin des années 1980 comme la chef de file de la néo-soul, un style musical qui mêle des influences jazz, hip-hop, funk ou reggae au coeur de la soul. Dans ce genre métissé, qui échappe à la standardisation, l’émotion et la qualité des arrangements sont au cœur de la recherche artistique. Libérée de toutes considérations commerciales, la musique agit ainsi comme une thérapie pour l’artiste qui peut se lancer dans un processus créatif libre et curatif.

« J’ai cherché un moyen de créer quelque chose de léger lorsqu’autour de moi tout s’assombrissait, un refuge musical qui me rappelle une époque plus joyeuse », raconte Meshell Ndegeocello. Cet album-refuge, le douzième de l’artiste, est donc à la fois empreint de nostalgie et de bonheur. Un bonheur encore pâle, lointain, dont les réminiscences apaisent et réchauffent la chanteuse, et l’auditeur.

(c) Charlie Gross

Des reprises aux allures de nouveautés

Ce n’est pas la première fois que Meshell Ndegeocello se frotte à l’art de la reprise. Déjà en 2012, elle avait livré un album hommage à Nina Simone« J’aime l’idée de transformer les grands succès que j’ai aimés en quelque chose d’un peu moins familier », précise-t-elle. Pour Ventriloquism, Meshell a retrouvé ses amis musiciens: Chris Bruce à la guitare, Abraham Rounds à la batterie, et Jebin Bruni aux claviers, qui a également coproduit l’album. Leur complicité musicale a donné naissance à onze titres totalement réarrangés et réinterprétés, aux allures de nouveautés.

Le voyage commence avec la belle énergie et les emballements rythmiques de I Wonder If I Take You Home de Lisa Lisa and The Cult Jam, puis s’achève sur le voluptueux Smooth Operator de Sade, où les sons électroniques renforcent le côté sombre de ce morceau iconique. Entre ces deux portes, on s’égare avec délice entre les volutes aériennes de Nite and Day, les vibrations de Private Dancer…et l’on se prend à rêver de neige en avril avec la sublime reprise de Prince.

 

Une artiste engagée

Meshell Ndegeocello ne s’interdit pas non plus de détourner avec malice les messages initiaux de certains titres comme le très consensuel How Time Flies (When You’re Having Fun) de Janet Jackson qui prend soudainement une portée politique lorsque Meshell remplace les injonctions niaises de Janet (« le temps s’enfuit, je t’aime mon chéri ») par un « je suis désolée de devoir partir, mon visa va bientôt expirer… » nettement plus déchirant, le tout dans un français parfait.

Autre petite pépite de l’album, la chanson Waterfalls de TLC se dote d’un clip classieux tourné en Islande et réalisé par Damani Baker. Il est le fruit d’une collaboration avec le Programme d’études et de formation de l’Université des Nations Unies. Une preuve supplémentaire de l’engagement humaniste et politique de Meshell Ndegeocello. D’ailleurs, une partie des bénéfices de l’album sera reversée à l’Union américaine pour les libertés civiles. Et il vous procurera, à n’en pas douter, un plaisir auditif et sensoriel à ne pas manquer.

Meshell Ndegeocello, album Ventriloquism (Naïve), disponible depuis le 16 mars 2018.
PAGE FB / SITE OFFICIEL

Tracking List :
1.I Wonder If I Take You Home (Lisa Lisa and the Cult Jam)
2.Nite and Day (Al B. Sure!)
3.Sometimes It Snows in April (Prince)
4.Waterfalls (TLC)
5.Atomic Dog 2017 (George Clinton)
6.Sensitivity (Ralph Tresvant)
7.Funny How Time Flies (When You’re Having Fun)(Janet Jackson)
8.Tender Love (Force MDs)
9.Don’t Disturb This Groove (The System)
10.Private Dancer (Tina Turner)
11.Smooth Operator (Sade)

SHARE
Journaliste, curieuse et amoureuse des mots, j'aime partager mes découvertes musicales et artistiques sur la toile.