Rares sont les pièces de la dramaturge contemporaine debbie tucker green montées en France. Le metteur en scène Sébastien Derrey nous propose une plongée dans son univers à travers le troublant mauvaise. À découvrir au T2G du 5 au 15 avril.

Une famille se réunit sur scène. Le père et la fille ainée d’abord. Puis après un blackout, où toute la salle est plongée dans le noir, la mère les rejoint. Même procédé pour le frère et les deux autres sœurs qui se retrouvent convié.e.s sur scène. L’ainée de la fratrie est à la manœuvre. Décidée à rompre le silence et à confronter ses proches, nous l’entendons se lancer dans une logorrhée vindicative qui donne des impressions de slam. Emporté.e.s dans cette danse épileptique visuelle et vocale, les spectateur.ice.s sont bousculé.e.s par de multiples interrogations. Quoi ? Qui ? Quand ? Où ? Comment ? Pourquoi ?

Alors que le père reste mutique face aux mots de sa fille lui disant simplement qu’il n’est pas obligé de lui répondre, c’est la mère qui en prend pour son grade. Peu à peu se dessine l’absence de protection maternelle. Mais pas rapport à quels actes ? Les présomptions vont bon train chez les spectateur.ice.s. Grossesse involontaire ? Enfant placé ? Jalousie ? Abus sexuels ? Quelque chose en tout cas de lourd et de terrible face auquel la fille n’a pas eu son mot à dire.

À mesure que l’exploration avance au rythme de ces flashs noirs tels des résurgences du passé, se dessine les terribles contours de ces événements traumatisants. C’est brutal, vif, concis. De simples chaises sur un plateau vide. Pas besoin d’accessoires pour se plonger dans la mémoire familial. Pas d’identifications sociales, géographiques ou temporelles non plus. Seulement des mots, pour certains inventés dans un style au rythme ébouriffant et des corps pour les libérer. Les spectateur.ice.s n’ont alors qu’à plonger dans tout ça avec leurs propres souvenirs. Le « ça n’arrive qu’aux autres » ne semble pas avoir cours ce soir.

Une heure aura suffi à debbie tucker green et à Sébastien Derrey pour ébranler la loi du silence autant que le confort des spectateur.ice.s. Difficile de sortir indemne de cette pièce.

« mauvaise »
Texte debbie tucker green
Mise en scène Sébastien Derrey
Avec Océane Caïraty, Nicole Dogué, Lorry Hardel, Jean-René Lemoine, Bénédicte Mbemba, Josué Ndofusu Mbemba

Au T2G Théâtre de Gennevilliers du 5 au 15 avril.