Du 4 au 8 avril, plongez dans l’univers virtuel du Mirage Festival. Aux Subsistances, dans le 1er arrondissement de Lyon, l’art et la technologie se rencontreront lors d’expos et de soirées sur le thème des « réalités virtuelle, sensible et parallèle ».

Depuis sa création en 2013, le Mirage Festival explore les liens existants entre les outils numériques et la création artistique. Tandis que l’édition de l’année dernière se focalisait sur l’invisible et l’immatériel, cette année le festival explore les perceptions des différentes « réalités » et l’imaginaire. Pour cette 6ème édition, le spectateur sera immergé dans divers univers ludiques et inventifs, se baladant au gré des expositions et des performances musicales éclectiques.

5 jours d’expo et de live

Utilisant le numérique, le Mirage Festival dévoilera 9 œuvres. Pour leurs performances, les artistes font usage des « réalités alternatives », au sein desquelles le sentiment d’immersion sera généré par notre imaginaire. A travers ces neufs expériences, les artistes modifient l’espace d’un instant notre vision de la réalité, mettant en exergue nos sens et piquant notre curiosité. Attention, le visiteur devra faire usage de ses sens afin de prendre pleinement part à l’exposition.

Allant de la « Diapositive 1.2 » de Children of the Light jouant avec la lumière et l’ombre et la « Blind Sculpture » de Marie Lelouche, créant un système de localisation tridimensionnelle grâce à un dispositif mobile audiovisuel, le festival nous transportera dans un autre monde. Les mathématiques seront aussi au cœur de l’événement avec la sculpture « True/False » du studio berlinois Onformative, avec laquelle on démontrera le pouvoir des algorithmes en images. Mais le plus attendu est sans doute l’installation « Animo #2 – FLUX » de Gwendaline Bachini avec laquelle les visiteurs – munis de lunettes 3D et d’un faisceau lumineux – interagiront avec des vidéos holographiques de danseurs. Plongée garantie dans un futur proche, autour des technologies de demain !

Marie Lelouche
© ADAGP

Art et techno

Du côté des soirées, le festival proposera du live avec des artistes éclectiques, tous très pointus. On commencera notre soirée mercredi 4 avril avec l’artiste égyptienne Nadah El Shazly, accompagnée par des cuivres, synthés, guitares et samples. Enchainera ensuite le live expérimental de Les Halles du label Not Not Fun, aux sonorités new age et lo-fi. On terminera ensuite la soirée avec le DJ set, acid house, new wave garanti !

Le jeudi soir, Black Zone Myth Chant du label Editions Gravats vous transportera avec ses beats et ses synthés modulaires. Ensuite, le Québecois Lucas Paris viendra réchauffer la scène avec sa performance audiovisuelle et son show multi sensoriel. Pour finir la soirée, rendez-vous autour des live de l’américaine Karen Gwyer et du duo Giant Swan.

Cette année, aux Subsistances les artistes chambouleront la création et vous feront découvrir des performances surprenantes.


Mirage Festival
Du 4 au 8 avril
Les Subsistances
8 bis Quai St Vincent, 69001 Lyon

 

SHARE
Journaliste et fondatrice de untitledmag.fr Contact mail : m.heckenbenner@untitledmag.fr