Vous n’avez pas pu passer à côté de la vague London Grammar qui a emporté l’adhésion de la critique et du public en 2013 avec la sortie de leur premier album If You Wait. Il y a d’abord eu le fabuleux titre Wasting my Young Years, classé n°2 du top single, cette reprise étonnante et lyrique de Nightcall de Kavinsky, et enfin ce remix de Hey Now par The Shoes, choisi par Dior pour sa pub The future is Gold. En tout, l’album If You Wait s’est vendu à 1,5 million d’exemplaires dans le monde, dont 300 000 albums en France. C’est dire si le second opus du groupe, prévu pour le printemps 2017, est attendu au tournant.

London Grammar
Dan Rothman, Hannah Reid et Dominic « Dot » Major, les trois membres de London Grammar.

Deux titres et un EP pour patienter

Ce qui fait la force de London Grammar, c’est bien-sur la voix d’Hannah Reid. Son timbre aux mille couleurs, les nuances de son phrasé et sa puissance émotionnelle en font une interprète à part, capable de sublimer n’importe quelle mélodie. Or le groupe ne se repose pas uniquement sur le talent de sa chanteuse puisque Dan Rothman et Dominic « Dot » Major ont su créer des orchestrations majestueuses, un univers minimaliste qui tend entre le trip hop et le rock, entre la pop et l’électronique. A chaque fois, ils créent une atmosphère où la voix d’Hannah s’épanouit, en studio comme en live.

La voix d’Hannah, c’est d’ailleurs ce que le groupe a choisi de mettre en valeur dans le premier extrait de leur second album dévoilé en début d’année : Rooting For You. Puis est arrivé le titre Big Picture et son clip ambitieux, réalisé par Sophie Muller (Coldplay, Beyonce) et visionné plus d’un million de fois sur Youtube. Une ballade planante que le groupe a confié à des producteurs du monde entier pour un EP de quatre remixes dévoilé le 24 février.

Coup de coeur pour le remix de THRDL!FE

London Grammar est adepte des remixes, et leur univers musical se prête plutôt bien à ce genre d’exercice. Pour remixer Big Picture, ils ont fait appel au jeune producteur anglais SG Lewis, au duo norvégien Lindstrøm et Prins Thomas, au DJ brésilien Gui Boratto et aux Londoniens de THRDL!FE. Cela donne quatre morceaux plutôt inégaux, qui ont pour la plupart du mal à faire oublier la chanson originale, ses arrangements stratosphériques et sa montée en intensité.

On admire le beau travail de SG Lewis sur les sonorités et les beats, mais l’on regrette qu’il ait osé modifié la voix d’Hannah Reid. Le remix proposé par les Norvégiens Lindstrøm et Prins Thomas s’étend en longueur et n’apporte finalement pas grand-chose. Quant à la réinterprétation de Gui Boratto, elle peut vite devenir agaçante avec son rythme binaire et lancinant. Notre palme du meilleur remix sur cet EP revient donc à la dernière proposition, celle de THRDL!FE. Sans long préambule, la chanson est réorchestrée avec le parti-pris d’en faire une chanson de pop-dance efficace. L’ADN est intacte, on retrouve la voix et les riffs, mais c’est bien une autre œuvre que nous présente ce duo de producteurs londoniens. Un titre tout en nuance, avec l’apposition de nouvelles sonorités qui transcendent avec brio la composition originale.

Sur les quatre remixes, nous retenons celui-ci, et attendons toujours avec impatience la sortie du second album de London Grammar. Plusieurs dates de concert sont d’ores et déjà prévues en France : ils seront le 1er juillet au festival Garorock à Marmande, le 16 juillet aux Arènes de Nîmes et le 22 juillet à Paris dans le cadre du festival Lollapalooza.

L’EP Big Picture (Remixes) est en écoute sur les plateformes de streaming et en vente sur iTunes (1,99€).

Retrouvez London Grammar sur leur page Facebook et leur site officiel.

SHARE
Journaliste, curieuse et amoureuse des mots, j'aime partager mes découvertes musicales et artistiques sur la toile.