Victoria Hislop nous avait conquis avec son premier roman « L’ile des oubliés ». Avec le « Fil des souvenirs », la romancière nous replonge au cœur de l’histoire de la seconde ville de Grèce, Thessalonique.

Le livre commence lors d’un incendie en 1917 qui ravage la totalité de la ville. Une histoire d’amour va débuter entre Katerina, une couturière prodigue, et Dimitris, un héritier de textile. Pendant des années, la jeune fille va l’attendre alors que celui-ci s’engagera dans la résistance.

Cette histoire, c’est le récit de grands-parents raconté à leur petit-fils. Pas seulement un récit mais plutôt des anecdotes personnelles qui vont devenir l’histoire de la ville de Thessalonique.

Tout au long du roman, la romancière anglaise évoque la tolérance. En 1917, les juifs, les chrétiens et les musulmans vivent librement ensemble. Durant la première guerre mondiale, les musulmans quittent la ville puis se sera au tour des juifs d’être déplacés sous l’occupation allemande. Les liens entre les trois civilisations seront présents en permanence au sein du roman. La vie de quartier ne sera plus la même dans la rue Irini sans leurs voisins.

Un pari osé pour la romancière mais réussi ! Même si Victoria Hislop réutilise les mêmes ingrédients que dans son premier roman, le Fil des souvenirs continue de nous faire voyager à travers l’histoire grecque.

Auteur : Victoria Hislop
Editeur : Editions Les Escales
Date de parution :
07 mai 2014

Achetez ce livre avec

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here