Le rendez-vous est donné à 20h au Café de la Danse à Paris. L’Écossais Fraser Anderson est en première partie. Il  est venu nous présenter son tout dernier album Under The Cover of Lightness, enregistré fin 2015 et dont la sortie est prévue le 24 avril. Une photo du public, deux chansons folk romantiques dont le très beau « Beautiful Eyes » qui rappelle Jeff Buckley. L’artiste, accompagné de sa guitare termine sa prestation. Vient ensuite un temps d’entracte qui permet aux intéressés d’aller rejoindre le bar.

© Matthieu Remond

20h40. La salle est comble. Le public est mixte et l’on peut s’apercevoir qu’une diaspora italienne est venue spécialement de Rome – où habite Awa Ly – pour venir voir la chanteuse sur scène. Posté debout devant « AWA LY » projeté sur le mur en pierre de la salle, le public s’impatiente. La salle s’assombrit ensuite pour laisser les musiciens prendre place. Clément Landais à la contre-basse, David Rémy à la guitare et Charlie Davot à la batterie. La salle et l’ambiance se réchauffent soudainement. Le rythme de la batterie annonce le début de « Storyteller », et la venue de la véritable conteuse pour l’interpréter. Chandail pailleté, coiffure soignée, Awa Ly arrive sur scène portée par l’enthousiasme de son public. Elle interprète ensuite le titre « Let You Down », premier single extrait de son nouvel album Five and a Feather. Entre chaque titre, elle s’applique à raconter l’origine et la signification de ses chansons. Aussi, le public est invité à voyager selon les ambiances : de la soul, du reggae, et même des moments plus rock avec le guitariste David Rémy.

© Matthieu Remond

Après un discours très émouvant sur la situation des migrants dans la tragédie non isolée de l’île de Lampedusa, Awa Ly invite sur scène Gaël Faye, lui-même né au Burundi d’une mère rwandaise réfugiée tutsie, pour un très beau duo sur « Here ».

Du français, de l’anglais, et même de l’italien. La variété de ses chansons, des rythmes et des ambiances collent au public de ce soir. Awa Ly témoigne avec générosité de son amour pour le chant, la scène, mais surtout pour son public. De belles interactions ont eu lieu. De la danse, des claquements de main en rythme et même du chant avec « Help Yout Out ».

Avec presque 1h30 de show et plusieurs rappels dont « Jungle », Awa Ly a ravit son public et bon nombre de curieux venus la découvrir sur scène dans un cadre intimiste bien choisi.

 

 

SHARE
Ici pour vous parler de culture (musique, ciné, théâtre...), mais aussi de mes rencontres avec les autres cultures.