L’Iconopop est une nouvelle collection lancée au sein de la maison d’édition L’Iconoclaste. Aujourd’hui, Untitled vous propose de découvrir deux ouvrages de cette collection ! 

Collection à part au sein de la maison d’édition, L’Iconopop donne la parole en toute liberté aux auteurs. Flirtant avec la poésie, proposant une adaptation de nouveaux textes, les auteurs de la collection se laissent aller à des projets plus intimistes et audacieux.

Pauline Delabroy-Allard nous emmène dans une maison de vacances au coeur de son intimité. Akhenaton, quant à lui, nous lance dans l’actualité brûlante avec un torrent de vers pointu.

Maison-Tanière de Pauline Delabroy-Allard

L’auteure se réfugie pour l’été dans une maison d’amis. Pendant l’été 2017 puis l’été 2019, elle écrit de courts textes dans cette maison qu’elle appelle la maison tanière.
Un projet d’écriture accompagnée par un projet artistique, elle prend des photos des disques qu’elle écoute pendant qu’elle écrit puis des plafonds de la maison.

La maison-tanière est un instant hors du temps pour l’auteure. C’est le repos de l’été. A lire ces pages, on pourrait s’imaginer nous-mêmes dans ce refuge à profiter du soleil, de ces dimanches qu’elle décrit. Cette table au soleil, avec les victuailles du repas dominical, on aurait presque envie de nous glisser dans les chaussures de Pauline Delabroy-Allard.

« C’est bien trop gaie cette musique, pour ton départ dans la brume, chemin de fer, pour ton départ dans le brouillard ou sur un autre chemin, clap de fin des jours ici »

Un livre comme une ode au repos. C’est aussi un histoire du corps, une histoire d’amour, un moment suspendu pour se retrouver et observer les traces du temps et des épreuves sur son corps. Il y a aussi la musique entre ses pages, celle des vinyles qu’elle trouve dans la maison et qu’elle prend en photo, qui accompagnent les différents textes qu’elle nous propose.

« Maison tanière », Pauline Dellabroy-Allard, Collection L’Iconopop/Editions L’Iconoclaste, 80 pages, 13€

La faim de leur monde de Akhnaton

On connait tous le rappeur et leader du groupe marseillais IAM. On se souvient des paroles choc du groupe. Dans ce court pamphlet écrit comme une chanson, Akhenaton écrit l’urgence une fois de plus. Chaque parole est un cri, celui du coeur, celui de la vie et celui des menaces qui planent sur notre société.

« Regarde ma Terre en pleurs / Mais les choses ici prennent une telle ampleur / Les fils partent avant les pères, y a trop d’mères en sueur / Quand les fusils d’la bêtise chantent le même air en chœur… »

Percutant, ce texte est une longue litanie et une longue chanson, mise en musique qu’on peut d’ailleurs écouter grâce à un QR code au dos du livre. Il y parle des injustices qui façonnent notre monde, de l’urgence climatique, des crises qui jalonnent notre histoire. Ce texte résonne à l’heure où le monde est toujours aux prises avec la crise sanitaire. C’est un cri en faveur des laissés pour compte, des populations exposées et de ceux qui ne font rien pour empêcher la chute de notre monde.

Un pamphlet politique qui reprend le titre mythique d’IAM « La fin de leur monde ». Akhenaton reprend ce titre et l’adapte avec les nouveaux défis auxquels notre société fait face.

« La faim de leur monde », Akhenaton, Collection L’Iconopop/Editions L’Iconoclaste, 80 pages, 13€

L’Iconopop est un espace libre pour les auteurs. Une collection ouverte a de nouvelles formes. Ces deux récit nous parlent, nous percutent et nous enchantent. De la poésie, de la musique, c’est la promesse de cette nouvelle collection.

Découvrez d’autres livres des auteurs :