Après dix ans d’absence, Les Wriggles sont enfin de retour sur scène et dans les bacs avec un nouvel album intitulé Complètement Red ! Et bonne nouvelle, ils n’ont rien perdu de leur mordant, de leur humour et de leur talent !

Les Wriggles, au départ, ce sont cinq trublions comédiens-auteurs-chanteurs-musiciens tous vêtus de rouge qui se « tortillent » (to wriggle en anglais) sur scène sur des chansons à texte drôles et engagées. Depuis leur formation à la fin des années 1990, Antoine Réjasse, Frédéric Volovitch, Christophe Gendreau, Franck Zerbib et Stéphane Gourdon ont sorti trois albums à cinq et un à trois, rempli un Zénith en 2005 et sorti trois DVD live. Bien qu’absents des radios et des plateaux TV, Les Wriggles ont un large public qui les suit avec ferveur depuis leurs débuts. Après dix ans d’absence, ils reviennent en 2019 avec un nouvel album et deux nouveaux membres : Fabien Marais et Emmanuel Urbanet

Les Wriggles – (c) Pidz

Un come-back très attendu

Depuis leur dernière tournée à trois en 2009, Les Wriggles, composé alors de Frédéric Volovitch, Stéphane Gourdon et Christophe Gendreau, avaient laissé leurs fans dans l’attente d’un éventuel come-back à cinq, comme avant… Une page Facebook s’était même créée : « Pour le retour des Wriggles », où des dizaines de milliers de fans partageaient leurs souvenirs et leurs anecdotes… Mais toujours rien. Et puis, fin 2017, ce message sur la page officielle du groupe, un dessin de clown et ces simples chiffres : « 2018 » ont fait palpiter le coeur de ceux qui n’espéraient plus. Oui, les Wriggles sont de retour, et ils sont bien cinq. Mais cette fois-ci, ce sont Frédo (qui se consacre au groupe Volo) et Christophe (comédien et metteur en scène) qui manquent à l’appel. Ils sont remplacés par Emmanuel Urbanet des Joyeux Urbains, qui nous avait séduits en 2014 avec son album solo Grand Rouquin Blanc, et le comédien Fabien Marais. Les « deux nouveaux » rejoignent ainsi Stéphane Gourdon, Antoine Réjasse et Franck Zerbib sur des petites scènes de Province où ils commencent par tester en live leurs nouvelles chansons, dans un spectacle mis en scène par Sébastien Lalanne, présent depuis la création du groupe.

Petit à petit, les dates s’enchaînent et les salles grossissent. Le public montre qu’il n’a pas oublié les cinq bonhommes en rouge en remplissant les cinq dates annoncées au Café de la Danse à Paris en quelques jours. Encouragés par leur succès sur scène, Les Wriggles entrent donc en studio pour enregistrer 13 de leurs nouveaux titres, ce sera l’album Complètement Red, dont la sortie est prévue pour le 1er février 2019. Dès le lendemain, ils rempliront La Cigale à Paris, puis enchaineront avec cinq dates au théâtre Bobino avant de repartir en tournée. Une réussite qu’ils doivent à leur sens aigu du spectacle, et bien sûr à la qualité de leurs chansons…

Un album qui ne décevra pas les fans

Que les fans de la première heure se rassurent, le nouveau spectacle des Wriggles inclut quelques-uns de leurs plus grands « tubes »: de Poupine et Thierry en passant par La Petite Olive ou Monolithe. Mais ils découvriront avec bonheur que leurs nouveaux morceaux s’intègrent parfaitement à l’univers du groupe, entre messages politiques (Bye-bye), chansons à chute (Me lâche pas), critiques drôles et acerbes de la société (Bouboubou, Du Coup), messages d’amour (Le Chantage, Les Cyprès), fable érotique et décalée (Dans son Bain)… Ou encore de gros délires lyrico-zombies comme Grombi Greute, moins audible sur CD mais désopilant en live.

Réalisé par Emmanuel Urbanet, le plus musicien du groupe avec Antoine Réjasse, cet album est à la fois une madeleine de Proust et une nouvelle confiserie que l’on savoure en prêtant attention aux textes et aux histoires qu’ils nous racontent. La guitare et les arrangements vocaux sont toujours au centre de l’identité musicale des Wriggles qui aiment écrire à plusieurs, même si Emmanuel Urbanet (encore lui !) signe seul les textes et musiques de trois chansons, et parmi les meilleures : C’est le Rock, Le tout pour le tout et Le Chantage. A noter également la présence d’une musique signée Frédéric Volovitch pour Content d’être là, et le tour de force collectif de Bourguignon, titre de 7 minutes qui suit la mise en ligne d’une recette sur Marmiton.com qui ne se passe pas tout à fait comme prévu…

Avec ce nouvel album et ce nouveau spectacle, Les Wriggles ont réussi la prouesse de faire oublier leurs dix années d’absence. La recette n’a pas changé et la magie opère toujours : derrière leur apparente légèreté, Les Wriggles sont toujours les hérauts discrets d’une société aux prises avec ses contradictions, ses manies, ses blessures et ses travers, qu’ils transcendent en musique. Un drôle d’exorcisme, qui passe des larmes à l’hilarité.

Les Wriggles – Artwork : Julia Floch Carbonel

Les Wriggles, album Complètement Red disponible le 1er février 2019.
En concert à Bobino à Paris du 5 au 9 février 2019 et en tournée dans toute la France.

Théâtre Bobino !
14-20 rue de la Gaîté
75014 PARIS
Tarifs : de 16 à 46 euros.
Gagnez vos places sur Facebook et Twitter !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here