Pour sa 49 ème édition, le festival d’Arles, véritable rendez-vous international de la photographie, mettra en avant de nombreux thèmes comme mai 68, l’Amérique, le développement durable, la révolution numérique. 

En 2017, les Rencontres de la photographie d’Arles ont rassemblé plus de 125 000 visiteurs venus des quatre coins de la France et du monde. Pour cette 49 ème édition, le directeur du festival Sam Stourdzé vient de présenter les grandes lignes de l’évènement qui feront d’Arles, une année de plus, un lieu culturel incontournable cet été. Trois grands axes se dégagent : « America, great again » reprenant ainsi le célèbre slogan du candidat Trump, « l’humanité augmentée » dans son sens large à travers de grands enjeux comme le développement durable et la révolution numérique, et bien sur « l’année 68 » à l’occasion du 50 ème anniversaire des révoltes de mai 1968.

Arles 2018 : un programme éclectique

Pour porter cette programmation, de grands photographes exposeront l’été prochain à Arles. Robert Frank notamment connu pour sa série Les Americains réalisée en 1958, viendra présenter des photographies sur l’Amérique du Nord et du Sud. Raymond Depardon, Taysir Batniji ou encore Paul Graham porteront eux aussi le thème américain. Du côté de « l’humanité augmentée », les photographes Matthieu Gafsou, Jonas Bedisksen, Cristina de Midel et Bruno Morais seront eux aussi de la partie. Marcelo Bordsky présentera de son côté « 1968, quelle histoire« , des archives sur la révolte de mai 68.

Les célèbres cabots de William Wegman – retrospective « Être humain » © DR

Départ imminent pour la 49e édition des Rencontres d’Arles. Nous vous convions, cette année, à une expérience spatio-temporelle, à un voyage à travers les époques, sidéral et sidérant. Car la photographie est souvent le médium le mieux placé pour saisir toutes ces secousses, qui nous rappellent que le monde change, parfois juste sous nos yeux. Et une programmation artistique – constellation d’expositions qui se croisent, se répondent et parfois se télescopent – peut devenir une formidable machine à explorer le temps pour appréhender le futur proche à l’aune d’un passé récent, pour mettre en lumière, grâce au regard des artistes, les grands enjeux de notre société moderne. Sam Stourdzé

49e Rencontres de la photographie d’Arles
Du 2 juillet au 23 septembre 2018
SHARE
Culture & Société