À l’aide de son appareil photo, Stefan Draschan parcourt de nombreux musées européens à la recherche d’une communion entre une oeuvre d’art et son public. 

L’idée a de quoi être originale : Stefan Draschan, photographe né en Autriche vivant entre Vienne, Paris et Berlin, passe son temps à déambuler dans bon nombre des musées de ces capitales européennes. De ses visites, Stefan en profite pour photographier les visiteurs d’un jour face aux tableaux. Particularité de ces photographies, elles relient l’oeuvre d’art observé avec la ou les personnes observant cette dernière. Réalisées sans mise en scène, ces photos apportent de drôles de Coïncidences et nous permettent par la même occasion, de (re)découvrir de nombreuses oeuvres d’art. Au-delà des couleurs, des motifs ou des attitudes similaires, ce livre parvient à nous questionner sur le temps qui passe, entre oeuvre d’art et réalité présente.

« Quand visiteurs de musées et oeuvres d’art se font face, il arrive d’étranges coïncidences. Sous l’objectif de Stefan Draschan, ils se confondent et fusionnent visuellement, jusqu’à ne faire plus qu’un. Depuis des années, ce photographe viennois passionné d’histoire de l’art arpente les musées muni de son appareil photo. Il attend ce moment furtif mais étonnant de communion entre une peinture, une photographie, une sculpture et celui qui la regarde. Parfois, le motif d’une robe, le détail d’une coiffure ou tout simplement une posture, une attitude résonne avec l’oeuvre… et la magie opère ».

Les coincidences de Stefan Draschan

© Stefan Draschan, 2017-2018
© Stefan Draschan, 2017-2018
© Stefan Draschan, 2017-2018

« Coincidences », un livre de Stefan Draschan édité aux Ateliers Henry Dougier, 18,90 €

SHARE
Culture & Société