À Lussas, on cueille le raisin le jour et on visionne des documentaires de création le soir. Pendant 3 ans, la cinéaste Claire Simon a suivi un projet un peu fou : celui, mené par Jean-Marie Barbe, d’installer dans cette commune rurale un village documentaire et de créer la plateforme vidéo «Tënk ».


Chaque été depuis 30 ans, le petit village de l’Ardèche s’anime tout entier à l’occasion des États généraux du Documentaire. Et ce n’est pas tout : une dizaine de boîtes de production y est établie et avec elles, une ribambelle de passionnés engagés corps et âme dans le développement du cinéma du réel.

Claire Simon filme cette belle communauté alors qu’elle se prépare à la naissance de la « télévision internationale du documentaire » qu’entend devenir Tënk. Ses fondateurs voient les choses en grand : ils souhaitent en faire un diffuseur mais aussi un producteur, qui rayonnerait aux quatre coins de la planète. Lussas s’apprête également à se doter d’un vaste espace de travail, équipé de 10 salles de montage et d’une pépinière pour les jeunes auteurs.

L’aventure Tënk

Ce projet fou, les créateurs vont le défendre à Paris face à une commission du Centre National du Cinéma. « Jusqu’à quel point on est dans le principe de réalité ? », ose l’un des fondateurs de Tënk devant un auditoire encostumé plutôt intimidant. L’ambition est en effet immense : redonner vie à des œuvres qui pour la plupart n’ont jamais été exploitées en salles ni présentées au public, et en tirer une plus-value économique.

Dans l’œil de Claire Simon, le village rural abrite une humanité intacte et sincère, et chacun semble être sorti victorieux de la question du sens qu’il souhaite donner à sa vie – de l’ingénieur devenu agriculteur aux cinéphiles qui se battent pour le documentaire d’auteur. 50 résidents vivant du documentaire pour 1100 habitants : une situation étonnante, alors que nombre de villages vendent leur économie au tourisme pour ne pas mourir à petit feu.

Le format sériel – 20 épisodes en 2 saisons – offre le temps nécessaire pour se lier avec les acteurs du « village-documentaire ». Ils se laissent découvrir à un rythme naturel, et sans interférence moralisatrice de la caméra.

Disponible à partir du 11 octobre… Sur Tënk !
Diffusion prévue des deux saisons dans leur intégralité à partir du 14 septembre 2019 sur Ciné + et en 2020 sur TV5 Monde