L’Institut Mutualiste Montsouris accueille depuis début janvier une grande exposition sur le thème du street art. Patients, visiteurs, personnels de l’hôpital, tous peuvent découvrir les oeuvres d’une dizaine d’artistes.

Depuis le 10 janvier, l’Institut Mutualiste Montsouris s’est transformé en hall d’exposition grandeur nature. Avec la participation de Monkeyfinger, élève de Keith Haring ainsi que d’une dizaine d’artistes issus des collectifs Bitume Street Art et Art Visuels & Contemporains (AVC), plus de 90 oeuvres sont à découvrir pendant quatre mois. Proposer un moment d’évasion à chaque visiteur quelque soit son statut ou sa situation, tel est le but de cette exposition mettant en valeur plusieurs street artistes.

Institut Mutualiste Montsouris

© Sophie Calais

« Une grande variété d’œuvres sera présentée pour faire découvrir au public que le street art est bien plus que des graffitis sur un mur. C’est un univers très large de performances artistiques utilisant tous types du supports mobiles comme le bois, le PVC, le verre et mêlant tous types de techniques la peinture, le dessin, les aérosols ou encore le fusain et les pochoirs », souligne Loïc Perrel, membre du collectif AVC

 

© Sophie Calais
© Sophie Calais

 

Parmi les 30 artistes exposés : Kesa-Kalligraffiti – Rezine – Crey – Jérôme Laurent a.k.a Jungle – Barny – Poasson, Rise Up, Elian Chali, MEH, Morne, Agrul, Dubol, Wenc, Max 132, Orza, Wilee…

SHARE
Culture & Société