L’opéra Rock Le Rouge et le Noir, dernière production d’Albert Cohen, est définitivement LA bonne surprise musicale de la rentrée. Retour sur un spectacle enivrant.

Depuis le 29 septembre dernier, la troupe du Rouge et le Noir se produit du jeudi au dimanche sur la scène du Théâtre du Palace. Les critiques affluent, les inconditionnels de Stendhal s’interrogent.

Un scénario fidèle, une mise en scène originale :
des choix savamment dosés

Soyons réalistes : le Rouge et le Noir est certainement l’un des classiques littéraires le plus difficile à adapter, que ce soit au cinéma, au théâtre ou, comme l’a fait Albert Cohen, en comédie musicale. Alors oui, forcément, avec presque deux heures de show, un certain nombre de chapitres passent à la trappe, de même que beaucoup de personnages sont absents de la scène. Pourtant, le producteur, aidé de l’auteur du livret Alexandre Bonstein, a réussi à retranscrire les éléments clés du roman en lui restant très fidèle. Ainsi, les deux actes résument respectivement les deux tomes de l’œuvre de Stendhal. La contrainte de temps, bien réelle dans un spectacle, oblige également à amputer quelques scènes de la complexité de leur dénouement, comme par exemple la rupture entre Madame de Reynal et Julien Sorel. Mais les quelques écarts entrepris sont facilement pardonnés et peuvent même parfois se révéler très appréciable : ainsi Geronimo, superbement interprété par Yoann Launay, devient narrateur et maître de cérémonie pour le public qu’il ravit.

anthonyghnassia-192

Plus surprenant encore, la mise en scène risque l’originalité : mélange de projections sur écran et décors en carton, costumes du XIXème siècle qui contrastent avec le jean porté par notre Julien Sorel, extraits cités du roman qui viennent se heurter à des parts de dialogues qui relèvent parfois presque d’un discours contemporain… Gageure est faite, et cela fonctionne plutôt bien. Durant le show, les quelques commentaires que le public laisse échapper concernent surtout la plaque tournante installée sur scène, qui créer de très beaux effets. Même si certains procédés choquent parfois un peu l’œil, l’œuvre s’en trouve au final rafraîchie. 

https://www.youtube.com/watch?v=juOfYN0ABFk

Petite remarque, tout de même : fidèle au roman de Stendhal, l’intrigue du spectacle reste complexe et ne rend peut-être pas le spectacle accessible au jeune public, qui risque de rester un peu perplexe …

Un opéra rock, un vrai !

Ce qui différencie le Rouge et le Noir dans la déferlante de comédies musicales de cette rentrée 2016, c’est tout d’abord sa dimension humaine. Dans la petite salle du Palace, on se sent en effet proche des artistes, sentiment augmenté par une mise en scène qui ne cherche pas à en faire des caisses. Mais la cerise sur le gâteau reste le live. Chanteurs et comédiens sont accompagnés tout au long du spectacle par cinq musiciens, ce qui est loin d’être un petit détail. En effet, lorsque l’on écoute les chansons de l’album – écrites en partie par Zazie – avant de voir le spectacle, l’on peut rester dubitatif. Mais une fois replacées dans le scénario, et surtout jouées en live, elles prennent tout leur sens, et c’est avec une toute nouvelle oreille qu’on les écoute à nouveau, une fois rentré. Basses, guitares et batteries pimentent chaque morceau et appuient l’allure rock de cette comédie musicale. Enfin, elles savent surtout mettre en avant la voix de Côme, alias Julien Sorel, qui serait desservie par une simple bande son. Dans chacun de ses quatre solos (surtout « Sans Elles ») comme dans son jeu, nous sommes totalement convaincus par son Julien Sorel et son air constant de mépris, jusqu’à parfois vous donner des frissons. D’une façon plus générale, même si l’on remarque encore qui est chanteur, et qui est comédien de formation, chacun y met du sien et l’on ne doute pas qu’une fois le spectacle rodé, chacun se lâchera et prendra ainsi plus d’assurance. 

https://www.youtube.com/watch?v=R1C2a1w3qG8

Oui, mais … ?

Une question subsiste : faut-il avoir lu l’oeuvre originale avant de voir le spectacle ? Non, bien sûr. Mais il est certain que cela permet de mieux apprécier les choix de mise en scène, le jeu des comédiens, et surtout de ne pas se perdre dans l’enchaînement des événements ou le raisonnement de Julien Sorel. N’hésitez donc pas à lire quelques résumés avant de vous rendre au palace !

anthonyghnassia-239

La troupe du Rouge et le Noir se produira sur la scène du Palace jusque fin décembre. Il semblerait qu’aucune tournée ne soit prévue à ce jour, mais nul doute que ce spectacle mériterait de partir sur les routes de France.


Le Rouge et le Noir
Théâtre du palace, 8 boulevard Montmartre 75009 Paris
De 29,00 à 79,00€

SHARE
Une oreille dans la musique, une main dans l'édition, un pied dans la culture.