Le 15 août, l’équipe du RECHO part sur la route de la commune de Grande Synthe à bord de leur foodtruck ambulant pour une approche sociale et gourmande avec les réfugiés.

Cuisiner ensemble pour créer du lien et favoriser l’insertion professionnelle, c’est le leitmotiv de l’équipe du RECHO (REfuge, CHaleur, OPtimisme).

Une cuisine solidaire et respectueuse

A la création, il y a Vanessa Krycève et Elodie Hué, deux professionnelles de la restauration. Pour les épauler dans leur projet de mission, 9 nouvelles recrues intègrent la team.

  • Gabrielle Fourny, cheffe cuisinière, prof de cuisine, animatrice et formatrice.
  • Pénélope Noyelle, cheffe cuisinière et entrepreneuse.
  • Elodie Fagan, Marketing Manager chez Pinterest.
  • Marie Boucaut, community developer chez Toms.
  • Alice Barbosa, actrice, prof de théâtre et photographe
  •  Donia Eden, Stéphanie Lanier, Laura Domenge et Natacha Milosevic, actrices, interprètes, auteures, metteurs en scènes, réalisatrices et profs de théâtre.

https://www.youtube.com/watch?v=_apsIuPu56M

Leur objectif : distribuer au moins 500 repas (800 à 1000 à terme) pour les réfugiés. L’intérêt est de créer du lien pour mieux favoriser les réfugiés à travers la confection de repas et d’ateliers de cuisine.

L’association à but non lucratif (association loi de 1901) a réuni avec succès avec une campagne de crowfunding tardive, l’argent nécessaire pour mener à bien ce beau projet. Elles soulignent l’intérêt de la cuisine comme moteur d’insertion : ‘ »la restauration représente aujourd’hui plus de 200 000 emplois, dont 34 000 à pourvoir en cuisine en France », déclarent-elles dans la vidéo de présentation.

En plus d’une alimentation végétarienne, qui n’a pas de religion, l’équipe du Recho travaillera en partenariat avec Les Incroyables Comestibles lors de leur passage à la commune de Grande Synthe. “Nous planterons des jardins partagés avec eux et nous accompagnerons cette démarche d’une formation aux métiers de la terre ( permaculture , apiculture, maraichage…)” expliquent-elles.
On ne peut donc que les soutenir dans leur démarche. Vous pouvez suivre leur périple sur leur page Facebook ou sur leur site Internet.
SHARE
Ici pour vous parler de culture (musique, ciné, théâtre...), mais aussi de mes rencontres avec les autres cultures.