Carte variée, terrasse ensoleillée, produits frais et tous petits prix, en plein dans le quartier des Halles et à quelques minutes d’Etienne Marcel, bienvenue au Bouillon Pharamond.

Il n’est pas rare de tourner longtemps dans le quartier pour dénicher un resto à moins de 20 euros autour de Chatelet. Niché à la place du Pharamond, restaurant fondé en 1832, le petit Bouillon Pharamond est le nouveau bouillon parisien, où l’on savoure des classiques de la bistronomie. Si le nom de Pharamond vous est inconnu, c’est peut-être normal ! Ouvert en 1832, Pierre Heutte, grand-père d’Alexandre Pharamond, souhaitait alors faire découvrir la cuisine normande aux Parisiens, et très précisément les tripes à la mode de Caen. Et à la Belle Epoque, venaient s’attabler Ernest Hemingway, Oscar Wilde, Georges Clemenceau et même… François Mitterrand.

Dès la porte passée, on y découvre la beauté du lieu : bâtisse normande sur trois étages, décor Art Nouveau et salons inscrits au titre des Monuments Historiques. Et en plus de ces incroyables miroirs peints, le Petit Bouillon Pharamond réserve de belles surprises. En montant au sommet de l’escalier en colimaçon, quatre petits salons entièrement privatisables occupent le deuxième étage du restaurant. Mais si le resto n’a pas changé depuis sa création, respect du Patrimoine oblige, dans l’assiette c’est une autre histoire !

Pour un max de plaisir

Si vous aimez l’ambiance des bouillons parisiens, vous allez adorer cette adresse. Durant le service, les bons petits plats pas chers défilent de tables en tables. Œuf mimosa mayonnaise à l’ancienne, poireaux vinaigrettes, mousse d’avocat et crevette sauce cocktail etc… Dès 1,90 euros, il est possible de savourer ces emblématiques entrées.

Côté plats, l’enseigne propose 14 plats à la carte dès 7,50 euros. Cocotte de coquillettes à la crème et au fromage et huile de truffe, saucisse frites, filet de hareng et pomme à l’huile, brandade de haddock et salade verte, de délicieux plats qui sauront réconcilier amoureux de la viande et végétariens (ce qui est très rare dans un bouillon !)

Pour le dessert, il vaut mieux avoir encore une petite faim. Aussi régressif que généreux, il faut goûter le sucré de la carte ! Et les desserts font quant à eux, la part belle à la Normandie. Entre un Trou normand (3 euros), un riz au lait façon Teurgoule (3,80 euros), un Paris-Caen parfumé au Calva (5 euros) et une tarte tatin (4,50 euros), on repart conqui par cette nouvelle adresse parisienne !


Le Petit Bouillon Pharamond
24 rue de la Grande Truanderie
75 001 Paris