Pour cette nouvelle rentrée, ARTE présente une nouvelle websérie documentaire animée. « Le parfum d’Irak » présente les différentes facettes de ce pays de la péninsule arabique. 

C’est à l’été 2016 que Feurat Alani, un journaliste français aux origines irakiennes, a le déclic de raconter son premier voyage dans ce pays lointain qu’est l’Irak, terres de ses parents. Vingt cinq ans après ce premier voyage effectué à l’âge de 9 ans, Feurat Alani a choisi de raconter l’histoire de ce pays sur le réseau social Twitter. Dans des messages brefs limités par le nombre de caractères où il évoque tant la dictature que les glaces à l’abricot, l’auteur tente de décrire l’Irak de son enfance. Un tweet, puis deux, dix, jusqu’à 1500 : le projet « Le parfum d’Irak » est né. 

« Le parfum d’Irak » : les saveurs du chaos 

« L’Irak n’a longtemps été pour moi qu’une lointaine histoire. Et puis, en 1989, le pays de mes parents est enfin devenu réel… ». Au travers de faits et de souvenirs, dessinés et animés, le journaliste franco-irakien Feurat Alani éclaire plus de vingt ans d’histoire, de l’éphémère prospérité de la fin des années 1980 au chaos qui perdure encore aujourd’hui. Guerres du Golfe, embargo, arrivée d’Al-Qaida, des milices et enfin de Daech : « J’ai vu disparaître l’Irak que j’ai rencontré en 1989 », confie Feurat Alani. En 20 épisodes d’une durée de 2 à 3 minutes, la nouvelle websérie d’Arte « Le parfum d’Irak » nous transporte dans la culture, l’identité, et le chaos progressif de ce pays du Proche-Orient.

« Le parfum d’Irak » © Léonard Cohen
« Le parfum d’Irak » © Léonard Cohen
« Le parfum d’Irak » © Léonard Cohen

Le Parfum d’Irak – Sortie le 11 octobre 2018


Une websérie documentaire d’animation de Feurat Alani 
Réalisée, dessinée et animée par Léonard Cohen
Une coproduction : ARTE France, Nova Production (2018 – 20 x 2 à 3min)

 

SHARE
Culture & Société