Dans son premier roman, Dimitri Rouchon-Borie nous raconte l’histoire de Duke, un homme condamné à perpétuité et à la vie anéantie par les traumatismes de son enfance. Un récit brutal, explosif et intense reflétant toutes les nuances de notre condition humaine.

Enfermé jusqu’à la fin de ses jours, Duke revoit le film de sa vie passer. Entre les lectures théologiques et philosophiques que lui donne son prêtre et l’histoire de sa vie qu’il a décidé de rédiger, Duke est en totale introspection et nous fait découvrir avec force sa vie dans la Colline aux Loups et sa rencontre avec le Démon.

La malédiction du Démon

Duke, comme son père, est frappé par le Démon dès son plus jeune âge, le privant ainsi d’enfance. C’est une longue descente aux Enfers qui attend les personnages. Viol, inceste, pédopornographie, la maison de la Colline aux Loups regorge d’horreurs et ses occupants en portent la marque. « Mon père disait ça se passe toujours comme ça à la Colline aux Loups et ça s’était passé comme ça pour lui et pour nous aussi. »

Enfant battu et traumatisé, Duke se retrouve en famille d’accueil chez Pete et Maria. Il découvre une vie “normale” et une famille aimante. Une stabilité qui sera de courte durée car rattrapé par le Démon. Duke fugue pour, selon lui, les protéger « … je ne voulais pas que Pete et Maria aient affaire au Démon […] »

Entre folie, justice et amour

Duke a grandi dans environnement instable marqué par la violence, les agressions et la rage. Dans la crainte de devenir comme son père, il va commettre l’irréparable. Une action qui ne sera pas sans conséquences…

C’est en prison qu’on le retrouve, nous racontant son histoire, son enfance et ses amours. Comment en est-il arrivé là ? Entre les visites du prêtre, celles des psychiatres et des avocats, Duke réfléchit sans cesse au sens de la vie et de la mort et surtout à : pourquoi lui ? « Dès le début j’ai vu quelque chose qui faisait du bien dans ce livre et il disait que Dieu nous avait créés et nous a faits alors j’ai beaucoup réfléchi à ça et pourquoi Dieu m’aurait fait dans la Colline aux Loups et traverser toute cette misère. »

Le Démon de la Colline aux Loups est un roman noir, sombre, dérangeant mais extrêmement puissant et malgré tout lumineux à sa façon. Il y a des atrocités, de l’injustice et on se demande comment le personnage principal aurait pu échapper à ce destin tragique. La raison de Duke est constamment interrogée. On ne sait jamais qui est le “Démon”. Il a toujours été là, dans la Colline aux Loups, dans la vie de Duke, en Duke. C’est un texte nécessaire qui interroge et bouscule le lecteur : « Les hommes sont des choses vides et des fois leur vie se remplit de bien et des fois de mal et des fois c’est partagé et ça fait une lutte. »

« Le Démon de la Colline aux Loups », Dimitri Rouchon-Borie, Éditions du Tripode, 237 pages, 17 euros