Dans son nouveau spectacle Virtuose, Kallagan, trentenaire célibataire, s’interroge sur le monde et transforme les problèmes banales du quotidien (les relations hommes-femmes, la vie de couple, le sexe etc.) en histoires drôles.

Comme le titre de son spectacle, Kallagan est un Virtuose de la scène (1ère partie de Fabrice Eboue et de Jeff Panacloc ; révélation du Montreux Comedy festival 2014 ; prix du Jury et Prix du Public du festival Mont-Blanc d’humour de Saint-Gervais 2015…) mais malheureusement… beaucoup moins de sa propre vie. Ce trentenaire décontract raconte dans ce troisième spectacle, les galères d’un célibataire, divorcé et papa d’un petit garçon et livre une version surprenante de notre société.

_S8A2597Pourvu d’un don de la répartie, Kallagan fonde son spectacle sur la proximité avec son public. Dès les premières minutes, l’analyse de la salle est faite. Premiers et derniers rangs en prennent pour leur grade. Les couples et célibataires sont identifiés, chacun est amené à participer et faire évoluer le spectacle. Le public devient alors complice avec cet inconnu pour une heure de partage et de gaieté. Une interaction permanente qu’il manifeste en n’hésitant pas à interpeller, faire participer, voir monter sur scène hommes et femmes présents. Rapidement, la distance est rompue et l’on rit ensemble, fort, avec le sentiment d’être les témoins d’une représentation unique. Il revient alors sur l’accouchement de son premier enfant, la rencontre avec ses beaux-parents, les problèmes de couples avec une cruauté mordante. Avec l’air du genre idéal, il évoque par exemple son point de vue très cru sur le sexe, cette meilleure amie de sa femme avec qui chaque homme rêve de coucher et nous offre même les scènes surréalistes des visites chez le gynécologue.

Si l’humour est parfois trash (le spectacle est déconseillé au -16 ans), le one man show est bien ficellé et le rire quasi continu. Réaliste sans être vulgaire, culotté sans en faire trop, Kallagan manie avec brio l’art de la parole, de la bonne formule et pointe du mot l’incongruité de nos vies. Un seul bémol : la durée du spectacle, seulement d’une heure…


Du 26 janvier 2017 au dimanche 30 avril
Le Point Virgule – café théâtre
7 Rue Sainte Croix de la Bretonnerie, 75004 Paris
Réservations

SHARE
Non je n'ai pas 4 ans et Alison n'est pas ma copine. D'ailleurs mon prénom ne fait pas référence à un chanteur mais à un joueur de foot. J'aime le théâtre, jouer aux billes et manger ma pizza avec du tartare.