Dévoilé au début de l’été, Dunes, le nouveau single de Julia, est un petit bijou de French Soul tout en délicatesse et en poésie, accompagné d’un clip rétro et chic signé Zoé Joubert. 

« Ça se bouscule dans ma bulle » chante Julia de son grain à peine éraillé et si reconnaissable, celui qui nous avait – déjà – fait vibrer il y a quelques années… Désormais, la jeune femme se présente sous son seul prénom, précédé d’un « enchantée » sur sa page Facebook… Comme une nouvelle rencontre, une présentation en bonne et due forme, sans chichis et sans filtres.

Patiemment, Julia a bâti une nouvelle identité, à moins qu’elle ne se soit vraiment trouvée… Sous ses cheveux bouclés et ses airs alanguis, la voilà qui nous livre un titre langoureux, Dunes, accompagné d’un clip tout aussi chaleureux signé Zoé Joubert. Un morceau de R’n’B/Soul à tendance lounge, avec un texte en français obscur et imagé, qui colle parfaitement  aux arrangements minimalistes et groovy de cette chanson addictive et hypnotique.

Trois questions à Julia

Dunes est le premier morceau de ton nouveau projet mais tu fais de la musique depuis longtemps, peux-tu nous raconter comment est née « Enchantée Julia » et cette chanson ?
Julia :
Effectivement j’avais sorti un projet il y a quelques années et je fais partie de ce petit milieu soul et hip-hop parisien : j’ai organisé pendant quelques années les Jam to the Wild à la Favela Chic. Je me suis lancée le défi de vivre de la musique et il a fallu donc faire des concessions, j’ai alors bossé pour d’autres artistes et je me suis fait un peu petite pendant un certains temps. Les chansons sont nées de mes différentes collaborations, notamment avec Raphaël et Théo Herrerias du groupe Terrenoire, Gwen Ladeux (bassiste) avec qui j’ai justement fondé Jam to the wild ou encore  mon amie chanteuse  Nkia Asong.
En réalité, certaines chansons existent depuis longtemps, cela m’ a pris environ quatre ans pour accoucher ce projet. La rencontre avec Saintard à été déterminante et très inspirante, on a assez vite crée, produit et écrit plusieurs chansons en l’espace de quelques mois. On est vraiment sur la même longueur d’onde musicalement et on s’éclate bien, autant en studio que sur scène!
La chanson Dunes est née d’une idée envoyée par mon amie Nkia Asong et Gwen Ladeux :  une note vocale reçu avec les accords, la mélodie, un bout de texte et bim ! Nkia a su me toucher en plein coeur ! Quelques mois plus tard, Saintard et moi avons produit et arrangé cette chanson. J’ai décidé de la cliper comme une introduction à ce projet , je trouve qu’elle le représente parfaitement : que ce soit musicalement ou visuellement.
Les sonorités un poil G-funk (mon coté Californien !), la féminité, la poésie et les métaphores d’un rêve ou d’enivrement… Chacun peut interpréter le clip et la chanson à sa manière, une question de point de vue! Ça me plait beaucoup ! (sourire)
L’image et le stylisme me collent parfaitement a la peau, entre les seventies bling bling et les années 90…
Julia – (c) Zoé Joubert

Est-ce que le « girl power » sera au coeur de ce nouveau projet ? Le clip réalisé par Zoé Joubert met en scène une bande de filles…
Un clip réalisé avec des femmes, oui c’est un peu le girl power ! Zoé Joubert à la réalisation, Paloma Pineda a l’image, Anne-Caroline Lecurieux en première assistante de production, au montage Flora Alfonsi ou encore Lydia Lopez à l’étalonnage…
Dans le clip, les sirènes qui m’accompagnent sont toutes des chanteuses de talent et des amies : Anne- Caroline, Nkia, Connie Bidouzo et Emma Beatson. Mais il y a bien quelques hommes aussi qui nous ont aidé et je les salue d’ailleurs !
Cela a été une super expérience de premier clip, je me suis investi de A a Z et toutes ces femmes se sont données a fond pour que le résultat soit formidable malgré un temps de tournage réduit et un low budget !

Quelles sont tes principales influences et comment qualifierais-tu ton univers musical en trois mots ?
Mes influences vont du hip hop gansta des années 90 de New-York à la Californie, Missy Eliott ou Claude Nougaro ont pu rythmer mes journées. Plus récemment Franck Ocean, The Internet ou Tyler the Creator.  De l’organique, du produit , des voix, du flow, ça me parle et ça me fait chanter. Il est temps que les artistes français qui groovent sortent de leur tanière ! Le mouvement R’n’b/Soul a trop souvent eu une image extrêmement légère et péjorative. Je pense que c’est en train de changer et j’aimerais y contribuer!
Mon univers musical en trois mots ? R’n’B, atmosphérique, enchantée.

Julia (c) Zoé Joubert
Julia, single Dunes disponible depuis le 22 juin 2018.
En concert à L’International à Paris le 25 juillet.
SHARE
Journaliste, curieuse et amoureuse des mots, j'aime partager mes découvertes musicales et artistiques sur la toile.