En Belgique il n’y a pas que les frites et la bière qui soient bonnes. La musique aussi. La preuve avec Jim Henderson, jeune producteur bruxellois de musique électronique. 

Issu d’une grande famille de musicien -fils de Dan Roméo notamment- Jim Henderson expérimente la musique depuis son plus jeune âge. À 14 ans il passe déjà des heures devant son ordinateur à bidouiller sur ses logiciels de musique. Baigné dans un univers jazz, funk, il découvre ensuite l’électronique et très vite compose ses premiers morceaux.

En 2014, il sort son premier EP Never Ending puis un second Dreamcatcher rapidement après, sous le label Play Label Rec. En 2016, son talent est remarqué par la chanteuse Yaël Naim qui l’invite à remixer un titre sur son dernier album Older.

Mais c’est sans doute le 24 juin dernier qu’est sorti son EP le plus abouti et influent : Controversial. Affirmé en tant que producteur, les 4 titres disponibles (Nightfall, Breathing Underwater, Controversial et Artificial Freedom) sont plus pointus et exigeants, témoins d’une vraie maturité musicale. Des morceaux à la fois sombres, apaisants et dansants, capables de déclencher des sensations différentes à chaque écoute.

Des influences jazz qui se mélangent et s’enlacent aux synthés électroniques pour nourrir l’imagination et le voyage. Très imagé, il suffit alors de fermer les yeux pour se laisser doucement emporter.

SHARE
Non je n'ai pas 4 ans et Alison n'est pas ma copine. D'ailleurs mon prénom ne fait pas référence à un chanteur mais à un joueur de foot. J'aime le théâtre, jouer aux billes et manger ma pizza avec du tartare.