Le 45 ème festival international de la bande dessinée d’Angoulême qui s’est terminé dimanche soir dans un climat de tension, a livré un palmarès 2018 faisant la part belle aux jeunes talents. 

Cette nouvelle édition du festival d’Angoulême avait ouvert le 25 janvier dernier sous un vent de protestation et une tribune signée par de nombreux auteurs. Sans droit au chômage ni couverture maladie ou encore de vacances officielles, les auteurs de BD ont protesté tout au long du week-end contre la précarisation de leur métier.

Du côté des prix, le fauve d’or (prix du meilleur album) a été remis à Jéremie Moreau, jeune auteur de 30 ans, pour son ouvrage « La saga de Grimr». Le prix Cultura a quant à lui été décerné à la jeune auteure Marion Montaigne pour « Dans la combi de Thomas Pesquet ». Le festival d’Angoulême a donc cette année voulu mettre en lumière de nouveaux auteurs de bandes dessinées portés par de petites maisons d’éditions. Comme pour montrer que cet art à encore un bel avenir devant lui, à condition de lui en donner les moyens.

Palmarès du festival d’Angoulême 2018

Fauve d’or – Prix du meilleur album : « La saga de Grimr » de Jéremie Moreau

Prix du public Cultura : « Dans la combi de Thomas Pesquet » de Marion Montaigne

Prix spécial du jury : « Les amours suspendus » de Marion Fayolle

Prix de la série : « Happy fucking birthday » de Simon Hanselmann

Prix révélation : « Beverly » de Nick Drnaso

Prix jeunesse : « La guerre de Catherine » de Julia Billet et Claire Fauvel 

Prix du patrimoine : « Je suis Shingo » de Kazuo Umezu

Prix polar SNCF : « Jean doux et le mystère de la disquette molle » de Philippe Valette 

Prix de la BD alternative : « Bien monsieur »

« Dans la combi de Thomas Pesquet » de Marion Montaigne © 9E ART+

Retrouvez l’ensemble des actualités du festival d’Angoulême sur le site internet de l’évènement

SHARE
Culture & Société