L’an dernier, nous avions été enthousiasmés par cette pièce qui constituait un véritable ovni théâtral. Bonne nouvelle, elle est de retour à Paris pour plusieurs mois au Sentier des Halles.

Les comédiens de « Huis presque clos » disposent d’une grosse dose d’énergie et d’imagination.  A chaque représentation, ils tentent de relever l’impossible pour le plus grand bonheur des spectateurs. Alors quel est le pitch ?  Lors de cette pièce de théâtre improvisée d’une durée d’une heure, le spectateur a la garantie de voir, chaque soir, une représentation inédite et unique. Les Personnages, les décors, les situations, les dialogues, tout est improvisé !

« Le spectacle se joue maintenant au Sentier des halles, c’est une salle très intimiste où les comédiens sont très proches du public. La proximité est vraiment importante », explique Basil Yaiche, le producteur du spectacle. Cet ancien joueur de poker s’est lancé il y a quelques temps dans la production.

Une énergie incroyable déployée sur scène

Les comédiens sont sur le fil et déploient une énergie incroyable sur scène. Les situations sont souvent jubilatoires. Avec comme point de départ un lieu et un contexte proposés par les spectateurs, les 4 personnages, enfermés dans un « quasi huis clos », voient leur véritable personnalité se révéler au fil de la pièce. A partir de là, on rigole souvent, les masques sociaux des personnages tombent.

Les comédiens ajoutent toujours davantage de prise de risque pour surprendre le public et surprendre leurs camarades de jeu. Les spectateurs sont suspendus aux attitudes des comédiens. Les regarder est plaisant. Les petits moments de flottement propres à l’improvisation font partie intégrante de ce spectacle. A la fin du spectacle, le moment de la fin est aussi un moment souvent drôle pour savoir comment les comédiens vont réussir à amorcer une chute.

L’improvisation, une forme de théâtre en vogue

L’improvisation est apparue au Canada à la fin des années 1980, rencontre aujourd’hui dans l’hexagone, un véritable essor chez les jeunes, notamment, en quête de spontanéité, d’autodérision et de valeurs fortes. «  Lorsque j’ai découvert l’improvisation, j’ai vraiment été enthousiasmé », souligne Basil Yaiche.

Ainsi, la demande grandissante de cours et de spectacles proposés sous différentes formes (cabaret, match, forme longue…). La Compagnie Candela, par exemple propose des cours de théâtre, à Paris, pour tous les niveaux et notamment des cours d’improvisation. Les comédiens qui jouent cette pièce ont aussi beaucoup travaillé pour aboutir à ce résultat. Des automatismes ont été travaillés durant de longues semaines. C’est un travail de longue haleine.

Un concept innovant

La pièce « Huis presque Clos » parvient à créer un concept innovant qui lie les conventions théâtrales c’est-à-dire d’unité de lieu, de temps, de personnages et d’espace à l’improvisation pure sans dialogue ni fil directeur prédéfinis.

Lors des premières saisons, les comédiens ont joué des situations dans des lieux très variés comme une session team building dans un escape game, une distillerie clandestine ou encore un bunker, une cuisine à l’époque de la monarchie absolue. « Je crois que la proposition la plus folle proposée jusque-là a été d’emmener un chèvre dans l’espace dans une fusée ! », s’amuse Basil Yaiche. Cette nouvelle saison de dépend que des spectateurs.  Jusqu’à présent, les spectateurs comme la presse ne tarissent pas d’éloges sur ce spectacle totalement original. Avec le succès, la troupe a aussi déjà joué quelques dates en province.

Infos pratiques :
Théâtre “Le Sentier des Halles”
50 Rue d’Aboukir, 75002 Paris
Du 23 janvier au 27 Avril
Les Mercredis 20H et les Samedi à 17H
Page Facebook