« Ils sont là près de nous, nous partageons le même monde, mais qui s’intéresse vraiment aux ouvriers, aux acteurs porno, aux religieuses, aux illettrés ou aux infirmières ? Pour dire les choses comme elles sont et parce que j’ai pu le vérifi er sur le terrain, la majorité s’en fout complètement. Tous ceux que nous avons côtoyés pour les besoins de ces documentaires sont des titres dans les journaux, une population qu’on nomme mais ne montre pas. Ces hommes et ces femmes ne sont que chair à titraille, des êtres souvent méconnus. »

21 jours et un livre 


Connaissez-vous les documentaires nommés « 21 jours » diffusés pendant plusieurs mois le mardi soir sur France 2 ? Derrière ce projet, une journaliste, Alexandra Alévèque. Le principe est simple : s’immerger pendant trois semaines dans le quotidien de personnes à l’apparence banale. Des corps de métier au quotidien parfois très singulier, d’autre fois inconnu, et pourtant si particuliers. Du couvent des soeurs religieuses au plateau de tournage de film pornographique en passant par la vie d’infirmière. La journaliste de l’agence Capa nous plonge dans des univers toujours plus étonnants les uns que les autres. Où chacun apportent son lot de surprise. Où l’on découvre des instants de vies, et l’on prend le temps de comprendre l’intérêt du métier et de la vie de l’autre.

À travers ce livre, Alexandra Alévêque revient ainsi pour nous sur l’intérêt du travail journalistique de la série documentaire « 21 jours ». Elle livre là des anecdotes de tournage et des détails sur les rencontres avec les personnes principales de ses vidéos. La journaliste explique par exemple comment en est-elle venue à tester pendant trois longues semaines la vie d’aveugle. Expliquant alors sa peur de devoir se bander les yeux pendant de longs jours. Tout cela donne lieu un agréable ouvrage qui nous replonge dans les aventures de cette journaliste du quotidien de l’extrême. Et nous invite à découvrir au plus vite les épisodes manqués.

Capture d’écran 2017-02-09 à 15.44.44

« Les gens normaux n’existent pas », Alexandra Alévêque, Editions Robert Laffont, 18 euros

SHARE
Culture & Société