Jusqu’au 22 juillet 2016, vous pouvez participer au financement d’Atomic Ed, un teen-movie initiatique et fantastique signé par le français Nicolas Hugon. 

Atomic Ed promet d’être un bel ouvrage cinématographique : situé entre film de genre, teen-movie et série B, banlieue parisienne et contamination nucléaire, le film se focalise sur deux adolescents, Ed et son ami Gus, bercés par la routine tranquille et ennuyante de leur banlieue résidentielle. Au coeur de ce cycle qui alterne jeux vidéos, films de série B et disputes de quartier, Ed tombe amoureux de Julia, qui le défend face aux humiliations que lui fait subir son petit copain Mark. Ces tracas enfantins vont rapidement s’amoindrir face à l’apparition d’une menace bien plus grave, qui va pousser Ed a prendre ses responsabilités et à devenir l’adulte qu’il ne soupçonnait pas en lui…

Pour l’amour du cinéma de genre

Né en 2011, le projet cristallise l’amour commun de Nicolas Hugon et Cyril Delouche pour le cinéma de genre, les univers horrifiques et fantastiques des séries B ainsi que, plus étonnamment, pour le quartier de leur enfance situé en banlieue parisienne. Avec Atomic Ed le mélange des genres est acté : banlieue fantasmée, tension permanente, esthétique 90s sur fond de conte initiatique… On se situe entre le film d’auteur et le comics, avec un trailer ne manque pas de rappeler le film de Nira Mourizadeh American Ultra.

La bande de Mark
La bande de Mark
Atomic Ed : Un projet solide

En tête d’affiche, trois jeunes acteurs prometteurs : Oscar Lesage (saison 2 de la série  Versailles) dans le rôle d’Ed, Daniela Oro dans le rôle de Julia et Pierre Derenne (Les garçons et Guillaume à table, La môme) dans le rôle de Mark. Le réalisateur, quant à lui, n’en est pas à son coup d’essai. Auteur de deux court-métrages pour la société de production La Casquette productions, il réalise aussi pubs, documentaires et même clips. On lui doit ainsi le montage du dernier A Wa, Habib Galbi, et l’esthétique de Mademoiselle Rose de Le Larron. Grand connaisseur, il s’est aussi illustré pour ses talents de cadreur, monteur, accessoiriste…

A ce jour, 30% des 9000 euros (1/4 du budget) nécessaires pour la réalisation de ce film aussi réjouissant qu’ambitieux ont déjà été réunis. A vous aussi de mettre la main à la pâte sur Ulele jusqu’au 22 juillet 2016 pour espérer voir le film en salles à la rentrée 2017 !

https://youtu.be/ya3YDlM860o

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here