Nous y sommes. Le froid a indéniablement envahi les villes de France et l’hiver en profite pour s’installer, doucement mais (très) sûrement. A l’annonce de cette saison qui divise, voici un petit top des festivals prévus pour cet hiver autour du globe qui sauront vous réchauffer et mettront d’accord les pro comme les anti-hiver.

Du 22 au 26 novembre 2017 : MUTEKmx (Mexico City)

La 14e édition de l’antenne mexicaine du MUTEK Montréal aura lieu très prochainement. Ce festival n’est pas seulement musical. Se considérant de « créativité digitale », il regroupe des producteurs et DJs qui se produisent en collaboration avec des artistes digitaux aux mappings impressionnants faisant partie d’une expérience audiovisuelle intégrale. Entre « visions » et « nocturnes », le programme est chargé et très prometteur.

A voir : Visions 1 avec Max Cooper ; Nocturne 1 avec Chloé, Nina Kraviz ; Nocturne 2 avec Dark Sky

Les 1er et 2 décembre 2017 : Plisskën Festival (Athènes, Grèce)

Le Plisskën, 7 ans d’âge, se revendique comme un festival d’ouverture d’esprit anti-genre et de retour aux sources, cherchant à promouvoir et à diffuser l’amour de la bonne musique au travers d’un line-up très pointu. Il leur tient à cœur d’organiser un événement de qualité et prouvent qu’ils savent le faire, notamment au travers de leur initiative « The Lab », un atelier/séminaire annuel qui apprend aux participants les différentes étapes et expertises pour concrétiser un projet tel que l’organisation d’un festival.

A voir : Chaos in the CBD, Brassica, Romare, Weval, Mac Demarco

Plisskën Festival

Du 8 au 10 décembre 2017 : Trópico (Acapulco, Mexique)

Le trópico est un festival né en 2013 à l’initiative d’Archipiélago (groupe de promotion culturelle au Mexique) et l’état de Guerrero pour redorer l’image d’Acapulco, ville balnéaire emblématique du Mexique. Ce petit festival par son affluence (quelques milles visiteurs) regroupe pourtant des artistes des plus attractifs nationaux et internationaux depuis sa création. En plus d’être un festival musical, sont mis en avant des artistes de design, de mode, et autres projets artisanaux.

A voir : Dixon, Neon Indian, Vitalic, Âme. Mention spéciale pour les frenchies Polo & Pan, leurs chouchous, bookés deux années consécutives et mis en avant sur l’aftermovie de l’édition 2016

Du 8 au 10 décembre 2017 également : Polaris Festival (Verbier, Suisse)

Meanwhile, en Suisse, se déroulera le Polaris Festival. Un événement dont le line-up est à la hauteur de son altitude (2200m). Au pied des pistes de ski se succèderont sur 6 scènes différentes pointures de la house comme de la micro house. Un événement renommé (élu « Best Big Festival » par les Swiss Nightlife Awards en 2016) au succès incontestable puisque tous les pass sont d’ores-et-déjà sold-out.

A voir : Seth Troxler, Larry Heard aka Mr Fingers Live, Omar-S, Young Marco, Nina Kraviz, Leon Vynehall

Du 15 au 17 décembre 2017 : Magnetic Fields (Alsisar, Rajasthan, Inde)

Un petit peu d’exotisme au programme avec le Magnetic Fields en Inde, qui a lieu, depuis 2013, dans le magnifique palace du 17e siècle Alsisar Mahal. Ce festival souhaite promouvoir un mélange de la culture locale et internationale au travers d’une programmation éclectique et cohérente à la fois, le tout sponsorisé par Boiler Room. Un événement qui ne manque pas d’émerveiller les participants à toutes les échelles pour cette richesse à la fois ancienne et contemporaine au cœur du désert du Rajasthan.

A voir : Four Tet, Daphni, Ben UFO, Jayda G, Josey Rebelle

Le 16 décembre 2017 : I Love Techno Europe (Montpellier, France)

22 années de kicks au compteur et la certification du « Best Indoor Festival » en 2016 par les European Festival Awards, I Love Techno Europe n’a plus grand chose à nous prouver. Cette année, il revient avec un line-up qui joue une fois de plus dans la cour des grands, n’accueillant pas exclusivement des artistes issus de la scène techno, comme son nom pourrait pourtant l’indiquer.

A voir : Agoria b2b Oxia, Jeff Mills, Rødhåd, The Blaze, Etienne de Crécy

Le 16 décembre 2017 également : SEMF (Stuttgart, Allemagne) 

La concurrence est cependant rude le 16 décembre avec le Stuttgart Electronic Music Festival. Les pointures de la techno donnent rendez-vous aux newcomers lors de ce qui est dorénavant considéré comme la plus grande rave indoor d’Allemagne. Le visuel rejoindra l’auditif avec des scénographies impressionnantes et le retour des mascottes lumineuses Dundi & Bimbi.

A voir : Sven Vath, Len Faki, Nina Kraviz, Chris Liebing, Recondite et notre récent chevalier de la légion d’honneur Laurent Garnier.

Dundu & Bimbi

Du 16 au 23 décembre 2017 : RISE Festival (Station les Deux Alpes, France) 

Ni plus ni moins qu’une semaine entière de festivités au programme pour le RISE Festival aux Deux Alpes. L’alliance des journées de glisse et des soirées tapageuses au pied des pistes promet sa dose d’adrénaline. Un séjour hors du temps, « on top of the world », qui ne saurait nous émerveiller sans cette programmation électronique éclectique mettant le Royaume-Uni à l’honneur avec, entre autre, les nord-irlandais de Bicep qui performeront leur live qui avait fait tant de ravage au dernier Pitchfork parisien.

A voir : Bicep, Denis Sulta, Ross From Friends, Paul Woolford, Chaos in the CBD.

Du 18 janvier au 3 février 2018 : Igloofest (Montréal, Canada)

Du fun en stick au programme pour l’Igloofest qui prend racine sur le vieux-port de Montréal chaque hiver. Un décor d’une magnifique et pourtant dure froideur (moyenne hivernale de -10°C) contrastant avec la chaleur humaine des quelques 10 000 participants moyens qui viennent côtoyer l’Igloovillage et fouler la piste chaque jour. Piste qui voit elle-même défiler des artistes locaux comme des incontournables de la scène internationale. On ne connaît encore que très peu de noms de la programmation 2018, mais la déception semble peu probable au vu de celles des années précédentes !

Le 28 janvier 2018 : Awakenings (Eindhoven, Pays Bas) 

On ne présente plus les soirées Awakenings… Cet hiver, elles s’exportent une fois de plus dans la warehouse Klokgebouw à Eindhoven, au sud du pays. La session hivernale, toujours aussi prométeuse, a d’ores-et-déjà été victime de son succès puisque, bad news, la billetterie est sold out, à plus de deux mois de l’événement. Ce n’est pourtant qu’une demi surprise au vu de la qualité sonore et visuelle incontestable que l’Awakenings offre systématiquement, sans parler du line-up qui rassemble continuellement la crème de la crème des DJs techno.

A voir : Âme, Robert Hood, Dax J, Adam Beyer, Amelie Lens

Du 28 février au 4 mars 2018 : Elevate Festival (Graz, Autriche)

L’Elevate a cette particularité de se placer comme un événement non seulement culturel (au travers de la musique et de l’art) mais également sociétal grâce à l’organisation de speechs et d’ateliers de discussion autour des grands problèmes de notre monde, cherchant à en trouver des solutions et des réponses innovantes et alternatives. Cette initiative est gérée par We Are Europe, l’organisme qui s’occupe également du Sonar, ou des Nuits Sonores, entre autres. La programmation vient seulement de commencer à être dévoilée, on y retrouve par exemple DJ Deeon. Il nous faudra donc nous armer de patience pour connaître la suite des réjouissances…

Elevate Festival

Les 3 et 4 mars 2018 : Dekmantel Brasil (São Paulo)

L’incontournable Dekmantel amstellodamien s’est exporté outre-atlantique l’année dernière, au plus grand bonheur des Brésiliens qui, forts de ce succès, réitèrent l’édition de São Paulo les 3 et 4 mars prochain, à nouveau sur les lieux abandonnés de l’ancien Playcenter. L’orga du Dekmantel Festival montre une fois de plus qu’ils savent casser la presque monotonie du panel des festivals électroniques et apprécier l’essence de la musique underground, et ce sur n’importe quel continent.

A voir : Floating Points, Palms Trax, Antal, Mall Grab, Midland, Peggy Gou

Les 16 et 17 mars 2018 : Sonar Reykjavik (Reykjavik, Islande) 

Parmi toutes les exportations opérées par le Sonar Barcelone, celle de Reykjavik brille plus fort. Au cœur du hall de verre Harpa sur les docks de la capitale nordique, et contrastant avec l’obscurité de la nuit arctique, ces deux jours marqueront une fois de plus le corps et l’esprit au travers des débats et des DJ sets dont les maîtres mots restent créativité et innovation, dans ce cadre magnifiquement intimiste. Line-up TBA.

Harpa Reykjavik

Somme toute, il est impossible de s’ennuyer cet hiver. La musique électronique trouve toujours où prendre racine le temps d’une soirée, ou d’une semaine, que les conditions soient drastiquement glaciales ou chaleureusement solaires. Et le printemps 2018 n’est pas en reste… Dès fin mars se succèderont les emblématiques Horizon Festival, DGTL x ADE, Chamonix Unlimited, CAPRICES Festival, ou encore le Snowbombing. Comme le dit si bien Celeda, music is the answer, alors si vous ne saviez pas quoi faire de votre hiver, voici la réponse.

SHARE